De l'encre dans les veines

Une plume au bout des doigts, un monde derrière la tête...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 à toi, mon amie éternelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

votre avis
génial
83%
 83% [ 5 ]
très bien
17%
 17% [ 1 ]
bien
0%
 0% [ 0 ]
pas mal
0%
 0% [ 0 ]
ca passe
0%
 0% [ 0 ]
nul
0%
 0% [ 0 ]
archi nul
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
alajy
Plume bien attrapée
Plume bien attrapée


Féminin
Nombre de messages : 119
Age : 28
Localisation : suisse
Loisirs : cheval, chant, écriture
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : poéte, écrivain
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: à toi, mon amie éternelle   Ven 3 Aoû - 14:34

voilà à nouveau un texte que j'ai du écrire pour l'école... (pour une fois que ca sert, les cours de francais...lol)


A toi, mon amie éternelle

Voilà bien des années que je souhaitais t’écrire. Te dire que je n’ai pas eu le temps serait faux. Je n’ai surtout pas eu le courage. Certains disent qu’il est facile de prendre sa plume et de poser les mots, comme ils viennent, sans devoir affronter de regards. Mais dans une lettre, ils sont réfléchis, posés. Ils doivent avoir leur place dans le texte, trouver leur sens. Je ne parle pas bien sûr de toutes ces règles de syntaxes, ces compléments de verbe et j’en passe. Je te parle de ce qu’une phrase peut cacher, un sous-entendu que l’on veut éviter. Car les mots, contrairement aux paroles, ne s’envolent pas : ils restent gravés, défiant le temps et l’oubli. Là est donc la difficulté d’écrire.

Mais t’écrire quoi ? Te raconter ma vie ? Te faire partager mes bonheurs, mes joies ou mes pleurs ? Tu les connais presque tous. Si j’ai pris ma plume aujourd’hui, c’est pour te rédiger ce que jamais je n’oserai te dire. Alors je me cache derrière une feuille de papier, achetée à la papeterie au bas de ma rue. C’est vrai ce que dise certains gens ; il est plus facile d’écrire.

Je pourrais commencer par te dire que tout va bien. Je pourrais, mais une fois de plus, c’est serait te mentir. Alors, ne voulant pas échanger mes soucis avec une page blanche muette comme une tombe, je ne dirai rien de mes déceptions. Je pourrais alors te parler de la pluie et du beau temps, mais comme tu t’informes sûrement de la météo, cela ne servira à rien. Alors te parler de quoi ?

T’écrire que depuis bien des années, il manque quelqu’un dans ma vie. Pas un homme, à qui faire à manger ou à qui repasser les chemises, pas des enfants, qui hurlent et réclament mon attention chaque minute, pas des amies, à qui je peux me plaindre et avec qui je peux sortir de mon quotidien. « Alors, me diras-tu, que, ou plutôt, qui te manque-t-il ? Tu as tout pour être heureuse : un mari, des enfants, des amies… De quoi de plains-tu »?

A mon avis, l’homme ne sait pas apprécier les instants de bonheur que la vie lui offre. On ne regarde que les côtés négatifs, on ne se souvient que des souvenirs tristes et déprimons dès qu’un souci pointe le bout de son nez.

C’est vrai, j’ai un mari formidable, des enfants formidables, des amies formidables mais, et oui, ce fameux « mais », il manque quelqu’un dans ma vie... Je te rassure tout de suite, je n’ai nullement l’intention de chercher un amant ou autre personne qui chambouleraient ma vie bien rangée, ni même de tout abandonner pour partir.

Vois-tu, même ayant refusé un peu plus tôt de me morfondre, je finis involontairement par me plaindre de choses futiles et sans intérêt. Mais cela me fait du bien. Rien que ces quelques mots posés sur cette page de moins en moins blanche me permettent de partager ma douleur et de me sentir mieux, bien que je sache que je n’obtiendrai aucune réponse, même espérée au plus profond de moi.

Trêve de bavardage. Revenons à ce que je te disais plus haut : cette place libre dans ma vie que personne jusqu’à présent n’a pu combler. Est-ce de la peur, de l’indifférence ou encore de l’incompréhension ? Je ne le saurai jamais, et, pour être franche, cela ne m’intéresse guère. En effet, tenter de décrypter les sentiments des personnes n’apporte généralement rien d’exceptionnel, si ce n’est de la déception. Alors, je reste avec ma place vacante, sans forcer quiconque à la conquérir.

Je pense que tu as remarqué mon petit jeux, qui consiste à reculer inlassablement l’instant où je devrai enfin écrire ces quelques fameuses lettres qui, rassemblées en un seul mot, te dévoileront enfin l’identité de cet être absent qui me force à t’écrire après tant d’années de silence. En effet, j’aurais pu te le dévoiler dans les premières lignes, où même les premières phrases de ma lettre, mais cela me semblait trop rapide, trop superficiel. Souvent, on tente de dissimuler ses problèmes et on y arrive. On s’enferme alors dans un cercle, car n’en ayant parlé à personne, on se cache derrière un mur qu’on sais bien trop fragile, et on redoute le moment, qui arrivera obligatoirement, où cette armure cèdera peu à peu, laissant apercevoir notre fragilité toute nouvelle. On se réfugie dans le silence, jusqu'à ce qu’une personne hors de commun nous tende la main et nous tire de notre isolement.

Une personne hors du commun, voilà ce qui manque dans ma vie.

Mon mari est certes sensationnel, mes amies aussi, mais ils ne voient pas cette muraille, qui s’effondre lentement. Je cherche désespérément une âme charitable à qui parler. Parler de tout et de rien, avec qui passer du bon temps, qui me comprendrait et qui ne me jugerai pas. Les reproches, surtout de la part de ses proches, sont ceux qui blessent le plus. On s’attend à un peu de compassion de leur part, et à la place d’un mouchoir ou d’une épaule sur laquelle pleurer, on ne reçoit qu’une tape dans le dos et quelques mots bien acéré sous un ton doucereux. Au contraire. Ils nous lancent des phrases toutes faites, tel : « Faut pas t’en faire, ça passera ». Ca passera, mais quand ? Attendre encore combien de temps que l’oubli fasse son travail ? Souffrir encore longtemps? J’aimerai tellement trouver une seule personne qui, me voyant pleurer, ne me poserais pas cette question stupide : « Ca va ? » Dans ces cas, on a envie de relever son visage baigné de larmes et de sortir une réplique cinglante, du style : « T’as qu’a me regarder et t’aura ta réponse… ». Se sentant agressé, cette fausse âme charitable s’en va, levant les épaules et murmurant un « si tu as besoin de parler… » qui nous attriste encore plus. Peut-être qu’un jour, une personne ne fera que s’asseoir à côté de nous et tendra un carré de tissu blanc qui me servira à essuyer ces grosses larmes qui coulent sans que plus rien ne les arrêtent. Je tenterai d’articuler un « merci » sans refondre en larmes, mais, inconsciemment, peut-être, je devinerai que cet ange tombé du ciel est prêt à dépenser quelques heures pour moi. Je reniflerai alors quelques fois et, sans jamais le regarder, je débiterai notre histoire, comme si c’était un cours que j’avais appris par cœur. Je me sentirai mieux et pour la première fois, je tournerai la tête et, dévisageant l’inconnu, je tenterai de sourire.

Quel plaisir cela serait d’avoir enfin quelqu’un à qui parler, mais vraiment parler, pas juste passer le temps. Voilà cette personne hors du commun que j’attends. Une VRAIE amie. Ou ami. Juste trouver une personne avec qui j’aurais vraiment du plaisir à être avec, une personne avec qui je ne devrais pas m’efforcer de garder cette muraille branlante en état, de peur qu’elle ne voie la faille, une personne avec qui je pourrais vraiment être moi-même. Elle me comprendrait sans me juger.

Ne crois pas que cette place a toujours été libre, bien au contraire. Pendant plus de dix ans, j’ai pu goûter à ce bonheur d’avoir une « meilleure amie ». Mais malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin. Et c’est ce jour maudit du 29 mai 2003 que tout c’est terminé. Le jour de ton départ.

Ton départ précipité. Tu ne m’as pas laissé le temps de me préparer à cela, tu es partie, simplement, sans rien dire, sans avertir.
Chaque jour, une parole, un lieu, un geste me refait penser à toi, à tous les instants où nous avons ri ou pleurer ensemble. Souvent, je ferme les yeux et je revis tous ces moments, les bons comme les mauvais. Te rappelles-tu comment nous nous sommes connues ?

Il y a maintenant près de quinze ans, je pleurais, assise à une table. Tu t’es assise à cette même table et tu m’as tendu un carré de tissu blanc qui m’a servi à essuyer ces grosses larmes qui coulaient sans que plus rien ne puisse les arrêter. J’ai tenté d’articuler un « merci » sans refondre en larmes, et, inconsciemment, peut-être, j’ai deviné que tu étais cet ange tombé du ciel prêt à dépenser quelques heures pour moi. J’ai reniflé alors quelques fois et, sans jamais te regarder, j’ai débité mon histoire, comme si c’était un cours que j’avais appris par cœur. Je me sentais mieux et pour la première fois, en tournant la tête pour te dévisager, j’ai tenté de sourire. Tu as réussi à me remonter le moral et dès lors, nous étions inséparables. J’avais enfin trouvé cette personne hors du commun.

Mais tu es parti, il y a trois ans. Je t’en ai voulu, et je t’en veux toujours. Le temps a tenté de faire son travail et de me faire oublier, mais les souvenirs reviennent à la charge. On ne peut pas comprendre que quelqu’un qu’on aime s’en aille, comme ça, sans lettre, sans explication. On se retrouve seul, abandonné. On s’imagine que le monde est contre nous et on s’enferme, se promettant de ne jamais revivre la même chose. On se blinde contre la plus belle chose que la vie peut nous offrir : l’amitié. On prend de la distance par rapport à tout et tous, on se cache derrière un mur qui ne tardera pas à s’effondrer. On se promet de ne jamais faire cela, ne pas faire souffrir les autres. Mais je n’ai pas cherché à comprendre pourquoi tu es partie, pourquoi tu m’as abandonnée. Je me suis dit : « C’est de ma faute » mais cela n’arrange rien. Les autres voient notre désarroi et tentent de nous consoler. Qu’est-ce que tu voulais qu’ils me disent ? Qu’un jour, j’allais t’oublier, qu’il fallait laisser faire le temps ? Mais je ne voulais pas t’oublier. Durant toutes ces années, j’ai vécu avec ton fantôme, espérant chaque jour, chaque seconde une réponse, un signe qui me ferait comprendre que tu reviendras, un jour…

Voilà bien des années que je souhaitais t’écrire. Te dire que je n’ai pas eu le temps serait faux. Je ne savais pas où adresser la lettre. Quelle est l’adresse des anges qui ont décidé de mettre un terme à leur vie en silence…

Maintenant, cette lettre est écrite, les mots sont sortis de mon cœur ; je me sens mieux. Je sais que jamais personne ne te remplacera, toi mon amie éternelle. J’ai décidé de confier cette lettre au destin. Je la mettrai dans une enveloppe et, un jour de beau temps, je ferai confiance à un fleuve. Lui, il te trouvera et te confiera ces quelques pages noircis à l’encre de mes pleurs.

[right]Alajy


Dernière édition par le Jeu 13 Sep - 20:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KiwiLeila
Excellente Plume
Excellente Plume


Féminin
Nombre de messages : 1867
Age : 23
Localisation : Quelque part au pays des rêves...
Loisirs : Equideo, équiatation, lecture, parfois dessin
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivains, Poètes, Dessinateurs, Photographes
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: à toi, mon amie éternelle   Ven 3 Aoû - 14:41

C'est sublime et très émouvant.. et criant de vérité. Tu as beaucoup de talent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histware.exprimetoi.net/
alajy
Plume bien attrapée
Plume bien attrapée


Féminin
Nombre de messages : 119
Age : 28
Localisation : suisse
Loisirs : cheval, chant, écriture
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : poéte, écrivain
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: à toi, mon amie éternelle   Ven 3 Aoû - 14:42

merci... je tiens à préciser que ce texte est fictif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KiwiLeila
Excellente Plume
Excellente Plume


Féminin
Nombre de messages : 1867
Age : 23
Localisation : Quelque part au pays des rêves...
Loisirs : Equideo, équiatation, lecture, parfois dessin
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivains, Poètes, Dessinateurs, Photographes
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: à toi, mon amie éternelle   Ven 3 Aoû - 14:44

Je sais, mais ona vraiment l'impression que c'est une lettre d'une personne réelle ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histware.exprimetoi.net/
May
Plume fraichement capturée
Plume fraichement capturée


Féminin
Nombre de messages : 88
Age : 24
Localisation : Dans mon lit...
Loisirs : Me vider la tete en ecrivant.
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, poète, dessinatrice et photographe ?
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: à toi, mon amie éternelle   Mar 14 Aoû - 15:06

C'est vraiment magnifique !!!

Ouii on dirait vraiment que c'est une vraie lettre !

Tu as un veritable don pour l'ecriture !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Xx-bloody-fiic-TH.skyblog.com
Ilyanna Del'dae
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 206
Age : 24
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain & Poète
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: à toi, mon amie éternelle   Mar 14 Aoû - 16:27

Mmmh. *hésite entre fondre en larmes et ... Fondre en larmes xD*
C'est très beau, j'aime beaucoup. ^^
A part peut-être quelques répétitions (les involontaires, car les volontaires se voient bien) qu'on pourrait éviter, je ne vois pas grand chose à redire.
Comme l'a dit Kiwi, c'est très émouvant =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
princesshilary
Plume bien attrapée
Plume bien attrapée


Féminin
Nombre de messages : 132
Age : 21
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: à toi, mon amie éternelle   Mer 12 Sep - 17:31

c'est magiquement subimissime, très très très bien écrit... sniiif-bravo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alea
Plume confirmée
Plume confirmée


Féminin
Nombre de messages : 1302
Age : 23
Localisation : Quelque part dans un autre univers...
Loisirs : Equitation, musique, lecture...
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, poète et apprentie photographe ^^
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: à toi, mon amie éternelle   Mer 12 Sep - 17:45

Magnifique et pleins d'émotion !! Bravo!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mon-univers-imaginaire.skyrock.com
dadadele
Excellente Plume
Excellente Plume


Féminin
Nombre de messages : 1973
Age : 23
Loisirs : ecrire, peindre
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : écrivain
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: à toi, mon amie éternelle   Mer 12 Sep - 23:04

au départ on vois pas au ca va arriver se qui est génial, on voit ou comprend que la personne a peur de parler ou hesite toujours et puis a la fin on comprends tout et tout est super^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dadadele
Excellente Plume
Excellente Plume


Féminin
Nombre de messages : 1973
Age : 23
Loisirs : ecrire, peindre
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : écrivain
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: à toi, mon amie éternelle   Mer 12 Sep - 23:06

Se que j'aurais fait : rajouter tout pour quon vois que c'est une lettre

exemple mettre a la fin : A toi mon amie éternel
une date (enfin moins sur car cela va peut etre enlever de l'émotion c'est a voir)
et peut etre une signature???
cela donnera la vrai impression d'une lettre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alajy
Plume bien attrapée
Plume bien attrapée


Féminin
Nombre de messages : 119
Age : 28
Localisation : suisse
Loisirs : cheval, chant, écriture
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : poéte, écrivain
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: à toi, mon amie éternelle   Jeu 13 Sep - 20:56

merci... pour la signature, c'est pas une mauvaise idée, mais je suis pas super convaincu pour la date, ca risque de faire trop "officielle" mais merci de tes conseils, c'est sympa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piti-inconnue
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 268
Age : 25
Localisation : ici, par là, loin
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : photographe, Ecrivain
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: à toi, mon amie éternelle   Jeu 13 Sep - 22:45

un texte / une lettre magnifique, qui prend au coeur. bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wordslave.skyblog.com
dadadele
Excellente Plume
Excellente Plume


Féminin
Nombre de messages : 1973
Age : 23
Loisirs : ecrire, peindre
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : écrivain
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: à toi, mon amie éternelle   Jeu 13 Sep - 23:03

de rien t'as raison pour la date cela fera un peu trop" préparé"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M@rg@ux
Plume bien attrapée
Plume bien attrapée


Féminin
Nombre de messages : 178
Age : 24
Localisation : hum... :p
Loisirs : equideo, equitation, dance et lecure
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : ecrivain et poète
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: à toi, mon amie éternelle   Ven 14 Sep - 22:05

ouaou, je ne fais que répéter ce que tout le monde a déja dis, c'est magnifique. ton texte m'a beaucoup touché parce que sans avoir vécu la même expérience que toi, certaines de tes paroles me semblaient sortir de ma tête. notamment au début du texte, je me suis vraiment sentie concernée parce que c'est une plaie qui n'a pas encore cicatrisée en moi. alors peut être que grave à toi, je trouverais le courage de coucher sur du papier quelque chose qui m'aidera à oublier. c'est pour ça que je tiens à te remercier, parce que tu m'as aidée à me donner du courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mooney
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 2771
Age : 21
Localisation : En train de brûler du Musso devant l'Académie Française
Loisirs : Me perdre avec Leïla, interpréter les rêves des gens, deviner les pensées des passants que je croise dans la rue...
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain et Dessinateur
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: à toi, mon amie éternelle   Ven 5 Oct - 21:34

C'est vraiment beau... très émouvant... Crying or Very sad si triste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diane-a-lu.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: à toi, mon amie éternelle   Aujourd'hui à 17:17

Revenir en haut Aller en bas
 
à toi, mon amie éternelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Portrait d'mon amie
» [1x17] Jeunesse éternelle
» Willow ou Maria : la meilleure amie
» Une cartes pour une amie 13 sept.
» L'anorexie d'une amie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De l'encre dans les veines :: Ecrivains :: Les oeuvres :: Nouvelles-
Sauter vers: