De l'encre dans les veines

Une plume au bout des doigts, un monde derrière la tête...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fichue vie, va.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Petite Fraise
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 237
Age : 20
Localisation : Quelque part dans ce monde si grand...
Loisirs : cheval, musique, sport, écrire...et lire aussi...
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Je dévoile mon monde.
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Fichue vie, va.   Mer 9 Juin - 18:32

Voilà, voilà, je sais, c'est court, je sais, je devrais rebosser toutes mes nouvelles, mais maintenant vous me connaissez, hein? Bonne lecture^^

Un, deux, trois, quatre. Un, deux, trois, quatre. Inspire. Expire. Je coure comme jamais je n’avais couru. Je vole presque, emporté par l’élan de mes grands pas. Le vent me claque au visage, la pluie me brouille la vue, rendant flou le paysage feuillu de cette journée d’automne. Les feuilles volent, elles, grâce à ma vitesse, rien qu’une seconde de liberté avant de retomber tranquillement sur le sol glacé de cette fin de saison. Mes mains, rouges, ma respiration saccadée malgré l’entraînement, la sueur froide coulant paresseusement le long de mon dos, tout cela, rien qu’une seconde. Puis, la vitesse, encore, rien que la vitesse. Un, deux, trois, quatre. Ma tête, lourde, le sang battant à mes tempes, mon fichu point de côté que j’oublie pour ne pas ralentir. Je ne contrôle plus mes pas, je crois qu’ils ne courent pas très droit, mais ça, c’est pas grave. Mes poings serrés et desserrés par le rythme de ma course, mon tee-shirt trop ample, mes ampoules de la veille. Et ce fichu terrain ! S’il pouvait être droit, ça m’arrangerais. Montée, descente, à droite, et puis à gauche, là il faut sauter, là, ralentir, et hop ! Passage secret. Sous les branchages trempés, je ne vois plus rien, mais c’est pas grave. On s’en fiche, pas vrai ? Je ne vois que le sentier, les arbres défilants, silencieux, sages, eux. Pas bouger, surtout pas, sauf quand il y a du vent. Faire des bourgeons. Faire des fleurs. Perdre des feuilles. Attendre que ça passe. Pas très compliquée, hein, la vie d’un arbre. Un, deux, trois, quatre. Pouf, pouf, pouf, pouf. Les oiseaux, beauté éphémère. Et oui, dans six jours c’est finit. Volez, les zoziots. Hop ! faire un nids, chercher nourriture. C’est fastoche. Ordre simple, cerveau simple. Moi ? Non, je suis un homme. Un homme qui court. La rivière, encore, le petit bruit de l’eau qui se scratche sur les petits rochers. Mais je ne fais que deviner ce bruit. Maintenant, j’ai vraiment mal à la tête. Je n’entends plus rien, à part les pulsations de mon cœur. Il bat trop fort, je lui en demande trop, il se plaint, mais tant pis pour lui. Ma salive que je peux plus rattraper, mes cheveux qui m’empêchent d’y voir clair, et puis, les gouttes d’eau qui trempent mon jogging. Je crois qu’il ne pleut plus, mais comment savoir, avec cette végétation qui m’agresse ? Et voilà, je vois bien que ça fait cinq minutes qu’il est 8h30. Fichue montre cassée. Ah ! non, ça y est. Bon alors le temps a décidé d’aller lentement, aujourd’hui. Un, deux, trois, quatre. Je repasse devant les mêmes arbres, encore, toujours, et encore. Et je n’en peux plus. Je crois que pousse des gémissements de temps en temps. Mais c’est rien, hein, on continue. Le parc. Attention, acrobaties ; évités, les joujoux en bois, le tourniquet, la balançoire. A demain, le toboggan. Souvenir d’enfant, un cache-cache secret, ou un colla mallât. Une corde à sauter oubliée, des sacs de gouter qui traînent, et puis la base des bâtons où tous les gosses mettent leurs trouvailles. On contourne le bac à sable, et c’est reparti. Un, deux, trois, quatre. Le soleil s’est levé, il transperce les feuilles et illumine ma matinée avec une douce teinte orangée. J’ai froid, et je cours, j’ai même accéléré. Mes courbatures ne m’ont pas oublié malheureusement, mon point de côté se force à rester, ma gorge agonise. Ne surtout pas s’arrêter. Si je m’arrête, je ne pourrais plus continuer. Finis, les grands pas, vaillants, et maintenant mes pieds trépignent, butent, s’accrochent pour ne pas me faire tomber. Mon cerveau ne marche plus, j’ai dû appuyer sur le bouton off sans m’en rendre compte. J’ai juste une vague impression de conscience, mais pas assez suffisante pour me rappeler que six mètres plus loin, c’est la route. Un, deux, trois, quatre. Bitume mouillé, odeur mouillé, voiture mouillée. C’est étrange, tout est noir, ici, c’est pas comme d’habitude… je suis bien, là, j’aimerais bien me laisser sombré, couler au fond, tout au fond… Il y aura forcément un filet. Y a quelqu’un ? Oh, on me répond… Oui, oui, je vais bien… Mais qu’est ce qu’elle raconte, la voix ? Je ne comprends plus rien. Après la route, il y a un petit chemin, non ? Où suis-je ? Ah, vous m’embrouillez, petite voix, et puis, arrêter de parler, j’ai mal, oui, très mal à la tête…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lika
Excellente Plume
Excellente Plume


Féminin
Nombre de messages : 1956
Age : 24
Localisation : Paris V/XVIII <3
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, Photographe
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Fichue vie, va.   Mar 3 Aoû - 23:16

Mouais, pas très convaincue.
Qui dit "nouvelle", dit chute. Or, de ce côté-ci, c'est râpé.
J'ai pas compris l'intérêt de ton texte. Le gars, il court. Okay, point barre. Il pourrait rapporter tout ça dans son journal. Je comprends pas en fait où tu veux en venir avec ce texte. Quel est le but ?
Quand au style, ben...trop plat, trop...jogging. Pas d'originalité, des négations oubliées et des fautes de syntaxe. Fin bref, si tu pouvais nous éclairer un poil plus...

_________________
Ne me demandez pas pourquoi j'écris, je vous dirai pourquoi je vis.

MA BOITE AUX LETTRES EST OUVERTE A TOUS LES ECRITS QUE VOUS VOULEZ FAIRE CORRIGER.
--> digitale-id@hotmail.fr
N'HESITEZ PAS !!



I.O'H. (L)

"Vous ne vivrez que de poésie et d'absconses mutations, d'illusions acidulées et de réalités dissoutes par la suie des grands boulevards."
© Paris Noir


*Connexion rare *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://photo-isard.skyrock.com
A. N. O'Nyme
Plume habituée
Plume habituée


Féminin
Nombre de messages : 871
Age : 21
Localisation : Très loin de son sens de l'orientation
Loisirs : Se perdre, mais avec quelqu'un
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Etre humain normalement constitué
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Fichue vie, va.   Jeu 5 Aoû - 23:34

Ca, c'est pas une nouvelle. Ce serait plus un texte descriptif, ou chais pas quoi. Ca ne peut pas être caractérisé de nouvelle é tant donné que ça ne comporte pas les trois éléments principaux d'un récit quel qu'il soit, c'est-à-dire situation initiale, péripéties et situation finale. Mais je ne dis pas que ce texte est mauvais, au contraire. en le retravaillant un peu, tu pourras facilement l'intégrer dans un récit plus long afin de montrer un état d'esprit particulier. ( Et franchement, la fin comme je l'ai comprise, avec un cadavre, c'est bof-bof )

Car, même si ça n'est pas une nouvelle, que ça laisse un goût de trop peu, tu parviens à cerner la complexité du sentiment humain, d'une déprime passagère ou installée, et ça, c'est cool. On reconnaît exactement un sentiment de vague à l'âme que tu parviens à rendre très présent à l'esprit du lecteur.

Je vais pas en écrire des tonnes non plus, mais je pense que ce texte est à garder et à intégrer dans un futur récit qui, lui, comprendra une intrigue en bonne et dûe forme. Si tu désires une critique plus axée sur le style du texte, ça doit être dans la limite du possible, mais c'est pas facile de juger sur le fond, dans le cas présent.

Voilà.

_________________
image de dark-spider
Qui a dit que l'écriture était une névrose ?
Ne guérissons pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fichue vie, va.   Aujourd'hui à 0:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Fichue vie, va.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Ixir 2 est fichue!!!
» [AIDE] Remplacer écran tactile + LCD assembler
» Fichue toile d'araignée qui colle... Edit et rajouts
» accu lipo fichu
» lame fichue. Faut-il remplacer d'office la bande martyre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De l'encre dans les veines :: Ecrivains :: Les oeuvres :: Nouvelles-
Sauter vers: