De l'encre dans les veines

Une plume au bout des doigts, un monde derrière la tête...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un début, une entrée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
black-ink
Plume débutante


Féminin
Nombre de messages : 17
Age : 20
Localisation : Serrée entre deux gros blocs gris qu'on ose nommer...
Loisirs : Me perdre dans mes rêves, m'enfouir dans mes espoirs.
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Juste une Rêveuse...
Date d'inscription : 10/06/2009

MessageSujet: Un début, une entrée...   Dim 7 Fév - 19:10

Salut à tous =D Soyez franches et corrigez-moi ça :

Prologue


La porte de l’église claqua. Le calme était tel que le son résonna dans la ville, silencieuse depuis le matin. En effet, les volets étaient restés fermés au lever du jour, les clefs tournées à double tour, les enfants dans leur lit et les parents blottis contre eux, peut être pour la dernière fois. Parfois, un éclair illuminait les rues sales et malodorantes suivi de près par un grondement sonore.
L’histoire du pauvre petit Robin et de ses parents avait été entendue par tous. Il était arrivé, à l’école, et semblait avoir découvert quelque chose sur le nouveau chef. Mais aucun de ses amis n’avait voulu entendre, tenant tellement à leur vie, craignant trop ce supérieur mystérieux. Le soir, il était rentré chez lui, frustré, incompris. La porte avait claqué derrière lui et le calme était revenu pour, hélas, quelques heures. Minuit avait sonné lorsqu’un cri avait déchiré ce silence artificiel, brisé cette habitude nocturne. Le lendemain, les restes calcinés de Robin et de ses parents avaient été retrouvés dans les décombres de sa maison effondrée.

Cependant l’obscurité avait fini par recouvrir la ville, enveloppant avec elle ses habitants innocents. Peu à peu, les rares lumières s’étaient éteintes, les verrous des portes fragilisées par le vent, avaient pivoté une fois de plus et les moindre trous bouchés par papier, bois, tapisserie... Seule la lune brillait dans le noir, propageant des rayons blafards dans les étroites ruelles. Bientôt, plus un chat n’osait traverser les rues et, tous restaient cloîtrés chez leur maître effrayés.
Les autres guettaient…
A la moindre tentative d’échappatoire, ils seraient prêts à prendre les mesures nécessaires. Et les habitants de la Cité le savaient, à défaut d’avoir déjà essayé.
Ils le savaient.
Tout le monde le savait.
Ils travaillaient le jour, ils se cachaient la nuit, frémissant au moindre bruit.

Soudain, un cri.
Des pleurs.
Un nourrisson.
Un coup de feu…
Un nouveau-né tué par ses parents, tué par la crainte
Ce soir, même le bruit était redouté car, comme chacun en avait pris connaissance, un homme en particulier les surveillerait.

***

Raphaël était de garde cette nuit-là. Et même s’il détenait un grade élevé, sa vie le lassait. Peut-être était-ce la démocratie qui l’ennuyait ou tout simplement le manque d’action concrète. Il avait mis fin aux jours de sa femme la semaine passée et certains disaient qu’il ne l’avait fait que pour se distraire. Ce que les habitants ignoraient cependant, c’était que la raison était moins dure, plus triste. Plus humaine. Oui, la cause devenait presque excusable. Sa fille, son unique fille, avait déserté les lieux, laissant une couchette encore chaude défaite en toute hâte, une armoire ne contenant qu’une toile d’araignée et cette peluche qu’elle aimait tant, sous le lit, oubliée…
Personne ne le savait réellement mais cet incident allait coûter la vie de beaucoup de monde. Raphaël n’était pas qu’un homme cruel et sans pitié, il était un personnage puissant chargé d’un lourd passé que personne, personne n’aurait jamais le loisir de connaître. Nul ne se doutait de sa nature, et ceux qui n’avaient pas eu la chance de l’ignorer n’étaient plus de ce monde…
L’assassin avançait d’une démarche droite, assurée, songeant à son erreur. Il aurait dû éliminer sa femme plus tôt. À cause de l’intelligence de cette insolente, il avait perdu la trace de sa fille. Il cracha à terre, ignorant le nœud formé dans son estomac et d’un revers de main, il essuya une larme…

Je remercie Wild Lady du fond du cœur... ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolilola
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 2464
Age : 18
Localisation : Dans l'impasse
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain et poète
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Un début, une entrée...   Dim 7 Fév - 20:43

Oh... Le morceau sur Raphaël me dit quelque chose. Tu n'aurais pas déjà posté d'autres versions ? Si c'est celles que je crois, celle-ci est bien mieux^^ J'ai bien aimé, le personnage de Raphaël a l'air complexe, la douleur d'avoir perdu sa fille et le regret de ne pas s'être débarrassée de sa femme plus tôt... Tout cela a un côté intriguant, attirant. Pas évident malgré tout, j'espère que tu t'en sortiras car ça doit être dur à écrire. Mais je suis désolée, je n'aies pas le temps de commenter en détail cette fois-ci, j'y reviendrais plus tard, promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://november38.unblog.fr/
black-ink
Plume débutante


Féminin
Nombre de messages : 17
Age : 20
Localisation : Serrée entre deux gros blocs gris qu'on ose nommer...
Loisirs : Me perdre dans mes rêves, m'enfouir dans mes espoirs.
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Juste une Rêveuse...
Date d'inscription : 10/06/2009

MessageSujet: Re: Un début, une entrée...   Dim 7 Fév - 20:50

Oui j'avais déjà posté ce prologue il y a longtemps mais je l'ai retravaillé depuis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolilola
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 2464
Age : 18
Localisation : Dans l'impasse
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain et poète
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Un début, une entrée...   Dim 7 Fév - 20:52

Je pense qu'il y a encore quelques petites maladresses qui traînent. Je m'en occuperais le plus tôt possible. Wildy m'a parlé de toi dans le T'chat Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://november38.unblog.fr/
black-ink
Plume débutante


Féminin
Nombre de messages : 17
Age : 20
Localisation : Serrée entre deux gros blocs gris qu'on ose nommer...
Loisirs : Me perdre dans mes rêves, m'enfouir dans mes espoirs.
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Juste une Rêveuse...
Date d'inscription : 10/06/2009

MessageSujet: Re: Un début, une entrée...   Dim 7 Fév - 20:55

Oui, elle me l'a dit =S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wild Lady
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 307
Age : 20
Localisation : Ici. Puis là. Un coup de vent. Insaisissable. Jamais deux fois au même endroit.
Loisirs : S'allonger dans le caniveau et contempler les étoiles .
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Tout .
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: Un début, une entrée...   Dim 7 Fév - 20:56

black-ink a écrit:




Soudain, un cri.
Des pleurs.
Un nourrisson.
Un coup de feu…
Un nouveau-né tué par ses parents, tué par la crainte
Ce soir, même le bruit était redouté car, comme chacun en avait pris connaissance, un homme en particulier les surveillerait.
______

Ce que les habitants ignoraient cependant, c’était que la raison était moins dure, plus triste. Plus humaine. Oui, la cause devenait presque excusable. Sa fille, son unique fille, avait déserté les lieux, laissant une couchette encore chaude défaite en toute hâte, une armoire ne contenant qu’une toile d’araignée et cette peluche qu’elle aimait tant, sous le lit, oubliée…

______

L’assassin avançait d’une démarche droite, assurée, songeant à son erreur. Il aurait dû éliminer sa femme plus tôt. À cause de l’intelligence de cette insolente, il avait perdu la trace de sa fille. Il cracha à terre, ignorant le nœud formé dans son estomac et d’un revers de main, il essuya une larme…



Combien de fois t'ais-je dit à quel point j'adorai ces passages. Et Raphaël. 8D


Citation :
Je remercie Wild Lady du fond du cœur... ♥

Je t'aime. ♥

_________________




Crocs luisants
Reflet de lune exubérant
Noir retour.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Herbe Folle
Plume confirmée
Plume confirmée


Féminin
Nombre de messages : 1192
Age : 20
Localisation : Dans l'univers, sur un grain de poussière...
Loisirs : Cheval <3 Lire. Et écrire si possible.
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain avec un soupçon de poète...
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Un début, une entrée...   Dim 7 Fév - 20:58

Bonsoir ^^

C'est bien. Je pourrais dire que c'est un peu court mais non. J'ai très bien ressentit la peur des habitants, le mystère qui les entourent...
Par contre la deuxième partit est légèrement contradictoire. D'un côté on sens un homme sensible et de l'autre, il apparaît comme dangereux... Peut être à retravailler un peu ?

Comme dit Loli, j'avais aussi l'impression de connaître ce texte =D Et celui-ci est bien mieux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wild Lady
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 307
Age : 20
Localisation : Ici. Puis là. Un coup de vent. Insaisissable. Jamais deux fois au même endroit.
Loisirs : S'allonger dans le caniveau et contempler les étoiles .
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Tout .
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: Un début, une entrée...   Dim 7 Fév - 21:07

Ah oui, tu trouve ça bizarre Herbou ?

Moi j'adore. Enfin en même temps, j'ai toujours aimé les méchants ... Hum bref. Raphaël j'aime beaucoup. Moi je me l'imaginait comme un être dangereux, malfaisant, cruel, mais aussi, à côté de ça, profondément attaché à sa fille. Je la voyais comme son unique faiblesse. La prunelle de ses yeux. Et que cette enfant était le seul lien qui le rattachait encors à l'humanité, avant de devenir totalement un Monstre. Après, c'est ma vision des choses. J'ai énormément ce contraste. Le gros méchant pas beau au coeur balafré. ♥

_________________




Crocs luisants
Reflet de lune exubérant
Noir retour.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
black-ink
Plume débutante


Féminin
Nombre de messages : 17
Age : 20
Localisation : Serrée entre deux gros blocs gris qu'on ose nommer...
Loisirs : Me perdre dans mes rêves, m'enfouir dans mes espoirs.
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Juste une Rêveuse...
Date d'inscription : 10/06/2009

MessageSujet: Re: Un début, une entrée...   Dim 7 Fév - 21:15

Pas plus que moi, Lou ♥

Pour mon personnage, je voulais justement que ce soit contradictoire. Comme le dit Wildy, elle est son unique faiblesse. Je souhaitait montrer sa "carapace" : même si Raphaël est un tueur, il a un cœur et aime profondément sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Herbe Folle
Plume confirmée
Plume confirmée


Féminin
Nombre de messages : 1192
Age : 20
Localisation : Dans l'univers, sur un grain de poussière...
Loisirs : Cheval <3 Lire. Et écrire si possible.
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain avec un soupçon de poète...
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Un début, une entrée...   Lun 8 Fév - 21:04

J'avais bien compris Very Happy Mais justement je trouve qu'il faudrait encore insister sur ce contraste pour qu'ont ressente vraiment la chose =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wild Lady
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 307
Age : 20
Localisation : Ici. Puis là. Un coup de vent. Insaisissable. Jamais deux fois au même endroit.
Loisirs : S'allonger dans le caniveau et contempler les étoiles .
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Tout .
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: Un début, une entrée...   Lun 8 Fév - 22:42

Jt'avais dit, tu devrais utiliser la peluche.

_________________




Crocs luisants
Reflet de lune exubérant
Noir retour.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolilola
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 2464
Age : 18
Localisation : Dans l'impasse
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain et poète
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Un début, une entrée...   Mar 9 Fév - 19:28

J'essaye de te détailler ça à fond. Ne te décourage surtout pas, c'est juste des petites choses, mais elles permettent d'améliorer l'ensemble. Il ne faut pas les négliger^^
En vert c'est mes remarques, en bleu les maladresses. Je ne corrige pas les fautes d'orthographes (d'ailleurs je ne crois pas en avoir vu) car je risquerais de te dire des choses fausses... Peut-être qu'une correctrice passera par là.


black-ink a écrit:
La porte de l’église claqua. Le calme était tel que le son résonna dans la ville, silencieuse depuis le matin. En effet, les volets étaient restés fermés au lever du jour, les clefs tournées à double tour [ça sonne bizarre. Tu devrais ajouter "dans les serrures"], les enfants dans leur lit et les parents blottis contre eux,[ce ne serait pas plutôt les enfants blottis contre les parents ? c'est peut-être moi mais là aussi, ça m'a fait bizarre] peut être pour la dernière fois. Parfois, un éclair illuminait les rues sales et malodorantes [une virgule serait la bienvenue^^] suivi de près par un grondement sonore. [Ce passage est bien rédigé, mais peut-être à approfondir un peu. Cette peur, on la ressent, mais certainement pas comme tes personnages ; elle n'est pas encore assez oppressante, assez présente, on n'a pas de boule d'appréhension dans la gorge ni de léger frisson dans la nuque, on n'est pas assez immergé dans l'ambiance. Rajoute, détaille ! N'aies pas peur d'en faire trop !]
L’histoire du pauvre petit Robin et de ses parents avait été entendue par tous. [La phrase est bien tournée, elle m'a donnée envie d'en savoir plus ! Le problème, c'est qu'on ne voit pas trop le rapport avec le reste. Le passage entre la description de la ville et l'histoire en question est trop brutal. Il faudrait au moins un connecteur comme "en effet".] Il était arrivé, [une virgule en trop. Peut-être préciser quand ?] à l’école, et semblait avoir découvert quelque chose sur le nouveau chef. Mais aucun de ses amis n’avait voulu entendre, tenant tellement à leur vie, craignant trop ce supérieur mystérieux. Le soir, il était rentré chez lui, frustré, incompris. La porte avait claqué derrière lui [lui, répétition] et le calme était revenu pour, hélas, quelques heures. [on dirait que tu dis "dommage, le calme est revenu !". Si tu écris "le calme était revenu, pour quelques heures seulement, hélas", on comprendra mieux.] Minuit avait sonné lorsqu’un cri avait déchiré ce silence artificiel, brisé cette habitude nocturne. Le lendemain, les restes calcinés de Robin et de ses parents avaient été retrouvés dans les décombres de sa maison effondrée.

Cependant l’obscurité avait fini par recouvrir la ville, enveloppant avec elle ses habitants innocents. Peu à peu, les rares lumières s’étaient éteintes, les verrous des portes fragilisées par le vent, avaient pivoté une fois de plus et les moindre trous bouchés par papier, bois, tapisserie... [j'ai trouvé cette phrase mal rédigée, virgules mal placées, dernière partie sans verbe, bizarre] Seule la lune brillait dans le noir, propageant des rayons blafards dans les étroites ruelles. Bientôt, plus un chat n’osait traverser les rues et, tous restaient cloîtrés chez leur maître effrayés.
Les autres guettaient…
A la moindre tentative d’échappatoire, ils seraient prêts à prendre les mesures nécessaires. Et les habitants de la Cité le savaient, à défaut d’avoir déjà essayé.
Ils le savaient.
Tout le monde le savait.
Ils travaillaient le jour, ils se cachaient la nuit, frémissant au moindre bruit.[que j'aaaime ce passage... c'est exactement le genre de chose qui m'accroche. Supprime juste ce "frémissant au moindre bruit" qui gâche un peu l'ensemble. "Ils travaillaient le jour, ils se cachaient la nuit." C'est bien écrit, ça interpelle, c'est intense. Et ça suffit largement. En une phrase, quelques mots sur le jour et la nuit, tu nous décris de quotidien effrayant, cette vie qui n'en est pas une. C'est parfait, alors exit le "frémissant..." ! Aussi : la répétition ils le savaient/tout le monde le savait est bien, mais la répétition les habitants de la Cité le savaient/ils le savaient est plus lourde. Elle a moins sa place. A part ça... J'adore^^]

Soudain, un cri.
Des pleurs.
Un nourrisson.
Un coup de feu… [il y a des armes à feu dans ton histoire ? Je me voyais plus ça fantaisy, armes blanches, etc.]
Un nouveau-né tué par ses parents, tué par la crainte
Ce soir, même le bruit était redouté car, comme chacun en avait pris connaissance, un homme en particulier les surveillerait. [les surveillait, perso, je trouve ça mieux mais je sais pas si ça colle avec ton histoire...]

***

Raphaël était de garde cette nuit-là. Et même s’il détenait un grade élevé, sa vie le lassait. Peut-être était-ce la démocratie qui l’ennuyait ou tout simplement le manque d’action concrète. Il avait mis fin aux jours de sa femme la semaine passée et certains disaient qu’il ne l’avait fait que pour se distraire. Ce que les habitants ignoraient cependant, c’était que la raison était moins dure, plus triste. Plus humaine. Oui, la cause devenait presque excusable. Sa fille, son unique fille, avait déserté les lieux, laissant une couchette encore chaude défaite en toute hâte, une armoire ne contenant qu’une toile d’araignée et cette peluche qu’elle aimait tant, sous le lit, oubliée… [WAW. J'adoooore ce passage encore plus que l'autre. Ne change rien, par pitié !]
Personne ne le savait réellement mais cet incident allait coûter la vie de beaucoup de monde. Raphaël n’était pas qu’un homme cruel et sans pitié, il était un personnage puissant chargé d’un lourd passé que personne, personne n’aurait jamais le loisir de connaître. Nul ne se doutait de sa nature, et ceux qui n’avaient pas eu la chance de l’ignorer n’étaient plus de ce monde…
L’assassin avançait d’une démarche droite, assurée, songeant à son erreur. Il aurait dû éliminer sa femme plus tôt. À cause de l’intelligence de cette insolente, il avait perdu la trace de sa fille. Il cracha à terre, ignorant le nœud formé dans son estomac et d’un revers de main, il essuya une larme... [mets-moi un point, Lily (je peux t'appeler comme ça aussi ou tu préfères pas ?). Un point, c'est clair, c'est net. On finit le prologue en beauté, avec un point. Mais des points de suspensions... Justement, ça reste en suspens, ça ne va pas. Raphaël essuie cette larme traîtresse d'un geste brusque, presque rageur. Pas doucement. Pas en suspens. Alors que c'est tellement beau un point final... (Loli délire complet xD)]

Pour ce qui est du point de vue d'Herby.
Je le répète, j'ai adoré l'histoire avec Raphaël. Tu ne nous donnes que quelques lignes sur le personnage, pourtant j'ai déjà flairé l'homme complexe et contradictoire au lourd passé et je me suis dit "Je vais l'aimer, celui-là, de perso ! Il sent pas le cliché !" Mais si tout le monde ne l'a pas ressenti, c'est qu'il faut appuyer encore. Approfondir, insister, te lâcher... Je te le redis : n'aies pas peur d'en faire trop ! Ne t'impose aucune limite ! On te dira, nous, si ça tombe dans la caricature. Pour l'instant, vas-y à fond.


Dernière édition par Lolilola le Jeu 18 Fév - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://november38.unblog.fr/
black-ink
Plume débutante


Féminin
Nombre de messages : 17
Age : 20
Localisation : Serrée entre deux gros blocs gris qu'on ose nommer...
Loisirs : Me perdre dans mes rêves, m'enfouir dans mes espoirs.
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Juste une Rêveuse...
Date d'inscription : 10/06/2009

MessageSujet: Re: Un début, une entrée...   Mar 9 Fév - 20:25

Merci beaucoup pour la correction... C'est ce qui me fallait !

Je vais corriger les erreurs puis agrandir le début pour que l'on ressente mieux la peur.

T'inquiète pas pour le prénom Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolilola
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 2464
Age : 18
Localisation : Dans l'impasse
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain et poète
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Un début, une entrée...   Mer 10 Fév - 15:16

De rien^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://november38.unblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un début, une entrée...   Aujourd'hui à 23:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Un début, une entrée...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entrée en matière sur le sujet
» J'ai vu de la lumière alors je suis entré... [Osmauz']
» [REQUETE] transformer la sortie casque en entrée micro
» Auteur - J'ai vu de la lumière et je suis entrée...
» Enseigne à l'entrée de RNRC!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De l'encre dans les veines :: Ecrivains :: Les oeuvres :: Nouvelles-
Sauter vers: