De l'encre dans les veines

Une plume au bout des doigts, un monde derrière la tête...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 texte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Petite Fraise
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 237
Age : 20
Localisation : Quelque part dans ce monde si grand...
Loisirs : cheval, musique, sport, écrire...et lire aussi...
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Je dévoile mon monde.
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: texte   Lun 2 Nov - 23:13

C'est une petite nouvelle, que j'ai écrit quand je n'était pas encore sur le forum. Je n'y attache pas trop d'importance, mais je voudrais savoir vos impression^^.

J’explosais. Ma fureur dépassait les limites de mon imagination. Puis les larmes prirent la place cette fureur. Comment avait il pu… ! Je lui faisais confiance ! Et pourtant… Je l’avais inconsciemment voulu. Il avait pris le risque de briser notre amitié pour m’offrir ce dernier instant de bonheur. Mais ce bonheur avait valu cet insupportable chagrin? Car je l’avais déjà vécu, ce chagrin. Il avait déjà refusé de me considérer comme l’Amour de sa vie. Il l’avait fait poliment, à l’écrit.


Amélie, je ne t’aime pas comme il faudrait pour une belle histoire. Je t’aime comme aime chaque ami. Je suis désolé, et si tu le désires, nous pouvons toujours retrouver la relation que nous avions avant ta déclaration. Sache aussi que j’essaierai de me montrer digne des sentiments que tu as à mon égard.
Antoine


Des larmes trônent à présent sur ce message. Je l’avais imaginé en train de le rédiger, tout en sachant que cela allait me faire de la peine. Mais j’avais accepté de retrouver une relation normale avec lui, peu désireuse de rester loin de lui après cet incident. De toute façon, maintenant que mon monde était tourné vers lui, je n’aurais pas supporté de ne plus le voir. J’avais tant bien que mal fait des efforts pour le considérer comme un ami seulement, comme je l’avais considéré avant de me rendre compte que je l’aimais. Mais c’était impossible ; Il était si… Tout ce que j’aime chez un garçon était réuni en lui. Je n’avais jamais autant aimé quelqu’un avant lui. J’avais peur pour lui à chaque instant, comme si ma vie dépendait de son sort. Je l’aimais, comme ils le décrivent dans les livres, je l’aimais tant que parfois ça me faisait peur. Son caractère, son physique... Il est … éblouissant. Et encore, c’est mentir de dire ça. Commettre un crime. La preuve, quand je me suis plongée la première fois dans ses yeux, j’ai réalisé que je ne les avais jamais vraiment vus. Comment avais-je osé dire que ses yeux étaient beaux ! Ils étaient bien plus que ça !!! Noisettes, profonds, j’étais alors tombée dans un gouffre interminable. C’était… Il n’y a même pas de mots. Et ca m’effrayait en même temps. Car j’ai réalisé que je l’aimais et que j’étais capable de tout pour lui et pour qu’il ressente pour moi les même sentiments que je ressentais à son égard. Il m’était donc difficile de l’imaginer comme ami.

Mais un jour, un jour maudit, que je n’oublierai jamais, j’appris qu’il partait.
« Je déménage ; J’espère que l’on pourra tout de même se revoir ! Je partirai dans un mois. »
Un mois. Ainsi, c’était tout ce qu’il me restait ? Deux millions de secondes pour contempler son visage ? Pour sentir sa présence ? Pourquoi la vie était-elle si injuste ? Pourquoi doit-on toujours être séparé de ceux qu’on aime ? Pourquoi ? Je m’étais alors enfermée dans ma bulle de souffrance. Je n’y ressortais jamais. Cette souffrance était insupportable ; Et ce n’est que lorsque je réalisai qu’il me manquait, et qu’il me manquerait aussi lorsqu’il serait parti, que je sortis de cette bulle. Je voulais passer un maximum de temps avec lui. Mes Derniers Instants. Ce fut très agréable. Plus que je ne l’avais imaginé. Je faisais des efforts, et de son côté il essayait de me satisfaire de façon à ce que je ne me fasse pas de d’idées. C’était un vrai ami, pour faire ça, et j’étais fière qu’il me considère comme telle aussi. Mais le jour tant redouté arriva bien trop vite. Un tout petit mois m’était apparu comme un souffle de vent. J’étais au bord des larmes. Lors du départ, il me parla en privé.

« -Ca y est, c’est le grand départ ! Me forçais-je à dire.
-Amélie, que dirais-tu si je t’annonçais que je t’aime », fit-il, ignorant au passage ma remarque.
Je mis un bon moment avant de me souvenir comment on respirait.
« -Et bien je suppose que je te prendrais pour un fou, murmurais-je.
-Et que faudrait-il que je fasse pour te prouver mon amour ?
C'était ridicule.
-Je ne sais pas, chuchotais-je, plus pour moi-même que pour lui. Mais si tu me disais ça pour me faire plaisir, sache que je ne te le pardonnerais jamais. »
Ma réplique était dure mais vraie. Un instant, son visage fut empreint d’une tristesse à couper le souffle. Un chagrin comme je l’avais ressentis, en plus puissant. Mais il se reprit et souris. Si vite que je me demandais si j’avais bien vu.
« Ce n’est pas pour te faire plaisir pourtant, me déclara-t-il en chantonnant de sa voix mielleuse, et je t’aime. Je m’en suis rendu compte lors de ce mois. Je suis désolé de ne pas te l’avoir dit plus tôt. »
Cette dernière phrase n’avait été qu’un murmure. Je ne tenais plus sur mes jambes. Je titubais, me rattrapais de justesse. Puis je pleurais en silence.
« C’est impossible, dis-je luttant contre les larmes. »
Bien sûr que c’était impossible. Etais-je déjà morte ? Etait-ce le paradis ? Si c’était la cas, je l’accueillais à bras ouvert. Et là, il fit quelque chose. Il me prit dans ses bras. Son étreinte m’électrifia. Il me regarda longuement. Un regard plein de tristesse et de regret, mais si doux et si beau à la fois… Soudain, ses lèvres de velours se posèrent sur les miennes avec la douceur d’une plume. Il m’embrassa ensuite avec fougue et passion. Je lui rendis son baiser et me détacha de lui. Je lui caressai la joue. Après tout ce chagrin, cette souffrance interminable, quelque chose en moi repris vie. Je lui souris. Effectivement, ça devait être le paradis.
« Je suis désolé. J’espère que tu comprendras, chuchota-t-il. »
Il me relâcha. Et là, je compris le sens de ses paroles. Je retombai sur terre et la chute fut rude. Il ne m’aimait pas, je n’étais que son amie. Ce baiser et ses paroles avaient été ses cadeaux d’adieux. Des mensonges. Jamais je n’avais pensé pouvoir souffrir plus que j’avais déjà souffert. Mon bonheur disparut. Mon cœur aussi. Il me regarda une dernière fois. Avec un regard de compassion. Il s’en voulait d’avoir fais ça. Mais il était heureux de m’avoir fais regagner espoir, même un instant. Car il savait qu’une fois parti, je ne croirais plus en moi. Et le pire, c’est que je ne lui en voulais pas à lui, mais à moi. D’avoir été si égoïste. Car lui aussi avait souffert, à cause de moi. Me voir souffrir lui faisait du mal. Evidemment. Pourquoi n’y avais-je pas pensé ? Je tombais à genou. Mourir. C’était ce que je méritais. C’était mon seul vœu. Souffrance, souffrance, et encore souffrance. Depuis le début, ce n’était que ça. Il s’éloigna et se retourna. Il sourit. D’un sourire que je n’avais jamais vu. D’un sourire plein d’espoir, un sourire qui redonnerait vie à un cadavre.
« Continue ta vie, Amélie, au revoir ! Oublie-moi, sois heureuse. Tu me dois bien ça. C’est tout ce que je te demande. Fais-le pour moi.»
Je me forçais à me relever. Et lui retournait son sourire, toute aussi sincère. Il avait raison. Tout cela était irréaliste.
« Merci, murmurais-je. Merci pour tout.»

Voilà, rien de bien méchant.^^


Dernière édition par Petite Fraise le Mar 3 Nov - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lika
Excellente Plume
Excellente Plume


Féminin
Nombre de messages : 1956
Age : 24
Localisation : Paris V/XVIII <3
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, Photographe
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: texte   Mar 3 Nov - 11:57

sourit
disparut (pas d'accent)
dure et /mais vraie

Bon, comme tu dis, rien de bien méchant. Faut relativiser. Je te le dis d'emblée, moi, l'amour je trouve ça culcul, c'est dur, en littérature d'exprimer ça en dehors des clichés. Faut essayer de le faire d'une manière original, va lire le dernier texte de Cabélyst. Donc là, c'est vrai que ça sort pas vraiment des sentiers battus. En dehors de ça, ton texte est tout à fait correct surtout pour ton âge. Pas de faute de syntaxe, rien de lourd, super. Pourquoi ne pas essayer un autre sujet ? Very Happy

_________________
Ne me demandez pas pourquoi j'écris, je vous dirai pourquoi je vis.

MA BOITE AUX LETTRES EST OUVERTE A TOUS LES ECRITS QUE VOUS VOULEZ FAIRE CORRIGER.
--> digitale-id@hotmail.fr
N'HESITEZ PAS !!



I.O'H. (L)

"Vous ne vivrez que de poésie et d'absconses mutations, d'illusions acidulées et de réalités dissoutes par la suie des grands boulevards."
© Paris Noir


*Connexion rare *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://photo-isard.skyrock.com
Cabélyst
Excellente Plume
Excellente Plume


Féminin
Nombre de messages : 1775
Age : 22
Localisation : physiquement, juste là. Mentalement, plus loin que tu ne pourrais l'imaginer
Loisirs : visiter, rêver, voyager
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : élève des mots à l'école des étoiles
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: texte   Mar 3 Nov - 13:32

Eyh Lika,mon dernier texte ce n'est pas une rupture ! ^^ En clair, vas lire Colère, Fraisy, si tu lis Le Goût du bonheur, ça sera pas tout à fait ça ! ^^ Merci Lika, ça fait plaisir que tu recommandes mon texte ! ^^

Bon, passons à ton texte, Fraisy... comme pour ton texte précédent, quelques problèmes de temps, je crois. Un peu banal, je pense que tu peux mieux décrire les sentiments de la fille, et faire en sorte qu'on accroche plus, mais je pense que si tu retravaille l'originalité, ça devrait renforcer son attrait. Dans l'ensemble, c'est pas trop mal quand même,tu as du potentiel, mais je suis d'accord avec Lika sur le fait que dit comme ça, ça fait un peu culcul.

_________________
Soy hija de la luna.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Herbe Folle
Plume confirmée
Plume confirmée


Féminin
Nombre de messages : 1192
Age : 20
Localisation : Dans l'univers, sur un grain de poussière...
Loisirs : Cheval <3 Lire. Et écrire si possible.
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain avec un soupçon de poète...
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: texte   Mar 3 Nov - 17:39

Et moi tu connais déjà mon avis =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petite Fraise
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 237
Age : 20
Localisation : Quelque part dans ce monde si grand...
Loisirs : cheval, musique, sport, écrire...et lire aussi...
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Je dévoile mon monde.
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: ...   Mar 3 Nov - 19:22

Tu as raison Lika, je vais trouver un autre sujet.
Cab' (je peux moi aussi te donner un surnom?), j'aime beaucoup ton texte Colère, et je le préfère à ton dernier texte. Vous avez raison, il va falloir que je trouve de l'originalité dans mes textes, et je travaille ma conjuguaison...

Merci des conseils!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lika
Excellente Plume
Excellente Plume


Féminin
Nombre de messages : 1956
Age : 24
Localisation : Paris V/XVIII <3
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, Photographe
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: texte   Mer 4 Nov - 12:59

Mais de rien. geek

Cab, c'était pour l'amour que je conseillais ton texte. drunken

_________________
Ne me demandez pas pourquoi j'écris, je vous dirai pourquoi je vis.

MA BOITE AUX LETTRES EST OUVERTE A TOUS LES ECRITS QUE VOUS VOULEZ FAIRE CORRIGER.
--> digitale-id@hotmail.fr
N'HESITEZ PAS !!



I.O'H. (L)

"Vous ne vivrez que de poésie et d'absconses mutations, d'illusions acidulées et de réalités dissoutes par la suie des grands boulevards."
© Paris Noir


*Connexion rare *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://photo-isard.skyrock.com
Cabélyst
Excellente Plume
Excellente Plume


Féminin
Nombre de messages : 1775
Age : 22
Localisation : physiquement, juste là. Mentalement, plus loin que tu ne pourrais l'imaginer
Loisirs : visiter, rêver, voyager
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : élève des mots à l'école des étoiles
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: texte   Sam 7 Nov - 17:46

Merci Fraisy. bien sûr que tu peux me donner un surnom ! ^^
Lika : ok, mais ce n'est quand même pas de l'amour dans ce sens là ! ^^ enfin c'est vrai que sans le contexte, c'est dûr à de viner ! ^^

_________________
Soy hija de la luna.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: texte   Aujourd'hui à 9:51

Revenir en haut Aller en bas
 
texte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» texte word en JPG
» La jeune fille et ses colombes (texte de Masirène, toile de Shérazade)
» Télévision numérique: Télétexte uniquement sur les 2 TSR
» activer la saisie prédictive lors de l' écriture d'un texte
» [REQUETE] NOMBCRYPT Logiciel de crytage de données (texte,photo) GRATUIT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De l'encre dans les veines :: Ecrivains :: Les oeuvres :: Nouvelles-
Sauter vers: