De l'encre dans les veines

Une plume au bout des doigts, un monde derrière la tête...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Nouvelle] Le gardien du parc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bibix4ever
Plume débutante


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 22
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: [Nouvelle] Le gardien du parc   Mer 29 Juil - 12:23

Le style leger et un peu maladroit est totalement voulu; je m'inspire d'écrits de certains auteurs du 18eme siècle. J'éspère que vous apprecierez.

Le gardien du parc.

Le gardien du parc est seul. Seul dans son grand jardin sur lequel il veille, comme chaque nuit. Il s'asseoit sur un banc et sort de son bel uniforme un etuit à cigarette ainsi qu'un vieux briquet rouillé. L'etuit est en fer blanc; tout lisse, et à l'intérieur, fixée sur le clapet avec un point de colle, se trouve une photo de son cher parc. Sur la photo, il fait nuit. Car le gardien du parc n'aime son parc que lorsque il lui appartient à lui seul, et non pas lorsqu'il est rempli de gamins hurlants ou de couples flemmardants à l'ombre d'un arbre.
Il allume sa dernière cigarette et reste quelques instants à contempler le tabac, crépitant et rouge, avant d'en aspirer la fumée. Le ciel est noir mais rempli de nuages; le gardien du parc le sait car il ne voit pas les étoiles ni la lune éclairer l'herbe fraiche. Bientôt il pleuvra. Le gardien se lève, déambule seul dans les allées vides et ferme les yeux pour n'écouter que le bruissement du vent dans les feuilles des arbres. Il va finallement s'allonger sur une grande pierre mousseuse au bord de l'étang, pour tenir compagnie aux grenouilles. Il tire une dernière bouffée de sa cigarette et l'éteint en écrasant le bout encore fumant sur un coin du rocher. Le gardien du parc met ensuite le mégot dans son etuit vide; jamais il ne salirait son parc.
Un leger clapotis se fait soudain entendre, s'emplifiant à chaque instant et brisant le silence. L'étang s'anime et l'uniforme du gardien du parc devient mouillé. Ca y est, il pleut.
Le gardien du parc aime la pluie comme il aime son parc, c'est donc trempé mais souriant qu'il continue d'arpenter tel un roi son royaume nocturne. Il ferme a nouveau les yeux, cette fois pour écouter la symphonie de la pluie. Il est encore tôt et le voile noir de la nuit ne s'étend sur la ville que depuis deux heures. Le gardien du parc marche vers le grand chêne lorsqu'il entend un faible crissement venant de l'allée voisine. Une femme, seule, trempée jusqu'aux os, court vers le grand chêne et s'appuie sur son tronc, à l'abris de l'averse.
Le gardien marche les poings serrés. Il s'arrête à un métre de la femme et lui demande ce qu'elle fait là, insistant clairement sur le fait que le parc est fermé la nuit. Se confondant en excuses, la femme lui explique que c'est plus rapide pour rentrer de son travail et que comme il pleuvait, elle a voulu se dépecher. Le gardien du parc se calmant peu à peu, il s'asseoit à côté de l'inconnue. Ils restent ainsi seuls quelques minutes, et le gardien trouble le silence en s'excusant, géné, de ne pouvoir lui offrir de cigarette puisqu'il a fumé la derniere tout à l'heure. La femme lui répond qu'elle non plus elle ne peut pas lui offrir de cigarette puisqu'elle ne fume pas; elle trouve cela mauvais. Amusée par la moue confuse de son interlocuteur, elle décide de lui offrir la moitié d'une tablette de chocolat noir qu'elle garde dans son sac. Le gardien du parc accepte et croque dans le carré sombre et dur. Il respire tant de parfums à la fois qu'il en a la tête qui tourne; le chocolat, l'herbe mouillée, l'odeur de la nuit, les fleurs, la femme. Il se rend compte qu'il aime sa compagnie sans la connaître ou sans même lui parler. Il aime être à côté d'elle comme il aime être à côté de son étang. Sans qu'il s'en soit rendu compte, la pluie s'est arreté. Seules quelques gouttes retenues par les feuilles tombent encore de temps en temps. La femme le salue, se relève et marche d'un pas vif vers le portail. Le gardien du parc ne dit rien et ne bouge plus.

Depuis, tous les jours ou plutôt toutes les nuits de pluie, le gardien du parc laisse son etuit à cigarettes vide dans son bel uniforme et partage son beau parc avec la femme, en mangeant du chocolat sous le grand chêne.
Pourtant, son etuit à cigarettes n'est pas totalement vide: il y reste une moitié de photo, l'autre moitié ayant été dechirée soigneusement et offerte à sa compagne de la nuit, la reine de son royaume nocturne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lika
Excellente Plume
Excellente Plume


Féminin
Nombre de messages : 1956
Age : 24
Localisation : Paris V/XVIII <3
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, Photographe
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle] Le gardien du parc   Ven 31 Juil - 19:58

Like a Star @ heaven J'ai beaucoup aimé. Ce style léger, comme tu dis, rend ton texte plus véridique et lui fait prendre de l'épaisseur. C'est simple mais c'est joli. On voit les sentiments du personnages, ils sont simple car ceux-là, tous le monde les possède; & c'est ça qui est difficile à écrire : décrire la banalité ; les sentiments communs à de nombreux êtres : garder du temps pour soi, avoir ses petites habitudes. On ressent tous les regards, les pensées du gardien. Il ressemble aux gardiens de phares. Ils sont seuls et ils cogitent (ou pas xD). & comme ils sont seuls, ils font attention aux moindres bruits, aux moindres sons, aux moindres images. & c'ets tout cela que l'on ressent dans ton texte.

Like a Star @ heaven finalement : avec un seul 'L'. Fais attention aux accents.

_________________
Ne me demandez pas pourquoi j'écris, je vous dirai pourquoi je vis.

MA BOITE AUX LETTRES EST OUVERTE A TOUS LES ECRITS QUE VOUS VOULEZ FAIRE CORRIGER.
--> digitale-id@hotmail.fr
N'HESITEZ PAS !!



I.O'H. (L)

"Vous ne vivrez que de poésie et d'absconses mutations, d'illusions acidulées et de réalités dissoutes par la suie des grands boulevards."
© Paris Noir


*Connexion rare *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://photo-isard.skyrock.com
Pacô
Bonne Plume
Bonne Plume


Masculin
Nombre de messages : 438
Age : 24
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : écrivain
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: [Nouvelle] Le gardien du parc   Mer 5 Aoû - 14:07

bibix4ever a écrit:
Le gardien du parc.

Le gardien du parc est seul. Seul dans son grand jardin sur lequel il veille, comme chaque nuit. Il s'assied (les deux son bons normalement ... mais j'ai toujours préféré cette orthographe. Alors je le fais savoir ^^) sur un banc et sort de son bel uniforme un étui à cigarettes (il n'y en a généralement pas qu'une ...) ainsi qu'un vieux briquet rouillé. L'étui est en fer blanc; tout lisse, et à l'intérieur, fixée sur le clapet avec un point de colle, se trouve une photo de son cher parc. Sur la photo, il fait nuit. Car le gardien du parc n'aime son parc que lorsque il lui appartient à lui seul, et non pas lorsqu'il est rempli de gamins hurlants ou de couples flemmardant (attention, participe présent invariable !)(et moi j'utiliserai plus le terme "paressant") à l'ombre d'un arbre.
Il allume sa dernière cigarette et reste quelques instants à contempler le tabac, crépitant et rouge, avant d'en aspirer la fumée. Le ciel est noir mais rempli de nuages; le gardien du parc le sait car il ne voit pas les étoiles ni la lune éclairer l'herbe fraiche. Bientôt il pleuvra. Le gardien se lève, déambule seul dans les allées vides et ferme les yeux pour n'écouter que le bruissement du vent dans les feuilles des arbres. Il va finalement s'allonger sur une grande pierre mousseuse au bord de l'étang, pour tenir compagnie aux grenouilles. Il tire une dernière bouffée de sa cigarette et l'éteint en écrasant le bout encore fumant sur un coin du rocher. Le gardien du parc met ensuite le mégot dans son étui vide; jamais il ne salirait son parc.
Un léger clapotis se fait soudain entendre, s'amplifiant à chaque instant et brisant le silence. L'étang s'anime et l'uniforme du gardien du parc devient mouillé. Ça y est, il pleut.
Le gardien du parc aime la pluie comme il aime son parc, c'est donc trempé mais souriant qu'il continue d'arpenter tel un roi son royaume nocturne. Il ferme à nouveau les yeux, cette fois pour écouter la symphonie de la pluie. Il est encore tôt et le voile noir de la nuit ne s'étend sur la ville que depuis deux heures. Le gardien du parc marche vers le grand chêne lorsqu'il entend un faible crissement venant de l'allée voisine. Une femme, seule, trempée jusqu'aux os, court vers le grand chêne et s'appuie sur son tronc, à l'abri de l'averse.
Le gardien marche les poings serrés. Il s'arrête à un mètre de la femme et lui demande ce qu'elle fait là, insistant clairement sur le fait que le parc est fermé la nuit. Se confondant en excuses, la femme lui explique que c'est plus rapide pour rentrer de son travail et que comme il pleuvait, elle a voulu se dépêcher (entre nous, je préfèrerai le verbe: "se presser"). Le gardien du parc se calmant peu à peu, il s'assied à côté de l'inconnue. Ils restent ainsi seuls quelques minutes, et le gardien trouble le silence en s'excusant, gêné, de ne pouvoir lui offrir de cigarette puisqu'il a fumé la dernière tout à l'heure. La femme lui répond qu'elle non plus elle ne peut pas lui offrir de cigarette puisqu'elle ne fume pas; elle trouve cela mauvais. Amusée par la moue confuse de son interlocuteur, elle décide de lui offrir la moitié d'une tablette de chocolat noir qu'elle garde dans son sac. Le gardien du parc accepte et croque dans le carré sombre et dur. Il respire tant de parfums à la fois qu'il en a la tête qui tourne; le chocolat, l'herbe mouillée, l'odeur de la nuit, les fleurs, la femme. Il se rend compte qu'il aime sa compagnie sans la connaître ou sans même lui parler. Il aime être à côté d'elle comme il aime être à côté de son étang. Sans qu'il s'en soit rendu compte (répétition => aperçu", la pluie s'est arrêe (oui là le verbe pronominal est réfléchi avec le "s" avant, donc "e".). Seules quelques gouttes retenues par les feuilles tombent encore de temps en temps (j'aurais plus dit: "de temps à autres"). La femme le salue, se relève et marche d'un pas vif vers le portail. Le gardien du parc ne dit rien et ne bouge plus.

Depuis, tous les jours ou plutôt toutes les nuits de pluie, le gardien du parc laisse son étui à cigarettes vide dans son bel uniforme et partage son beau parc avec la femme, en mangeant du chocolat sous le grand chêne.
Pourtant, son étui à cigarettes n'est pas totalement vide: il y reste une moitié de photo, l'autre moitié ayant été déchirée soigneusement et offerte à sa compagne de la nuit, la reine de son royaume nocturne.
Faut reconnaître, c'est magnifique.
La simplicité fait preuve souvent de beaucoup de charmes. Wink

Juste comme ça, tu t'es inspirée de quels auteurs en particulier du XVIII ème ?

Quelques fautes, quelques petites choses maladroites (qui ne vont pas avec un style léger ^^) à rectifier ... mais un semblant vraiment sympa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mooney
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 2771
Age : 21
Localisation : En train de brûler du Musso devant l'Académie Française
Loisirs : Me perdre avec Leïla, interpréter les rêves des gens, deviner les pensées des passants que je croise dans la rue...
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain et Dessinateur
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle] Le gardien du parc   Sam 8 Aoû - 14:27

Très beau. Ton texte est très beau.
Si simple, sans grandes prétentions. Ce n'est pas un texte qui veut remuer le monde, faire pleurer ses lecteurs ou les indigner férocement. Ce n'est pas un texte qui se veut dramatique ou philosophique. Non, c'est une description légère d'un début d'amitié entre deux personnes, d'un moment de bonheur partagé sous le symbole du chocolat.
Le style est superbe. Pas fioritures ou de grands effets de style. Il est pourtant superbe. On lit avec plaisir ces mots légers qui s'envolent dans notre esprit, et qui nous dévoilent en quelques lignes seulement le caractère d'un gardien de parc anonyme.
La fin, douce, légère comme tout le reste rend heureux. Une fin qui n'a rien d'époustouflant, pas de maladie mortelle, de mort, de séparation tragique... Non, rien. Juste du bonheur. Ce texte est une réussite. Tu as réussi à décrire du bonheur de façon magnifique, sans sombrer dans le niais ni dans le n'importe quoi. Tu as réussi à décrire l'une des choses les plus dures à faire dans les nouvelles. Les gens aiment faire des textes où les gens souffrent, se suicident, subissent des divorces. C'est lassant. Et toi, au milieu de tout ça, tu nous fais un texte sur un bonheur sans problèmes. Cela aurait pu être à mourir d'ennui, mais non. Au contraire.
Un texte vraiment bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diane-a-lu.livejournal.com/
Pacô
Bonne Plume
Bonne Plume


Masculin
Nombre de messages : 438
Age : 24
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : écrivain
Date d'inscription : 28/07/2008

MessageSujet: Re: [Nouvelle] Le gardien du parc   Sam 8 Aoû - 14:59

Cela vient surtout du fait que c'est un bonheur qui surgit après une vie plate et malheureuse (où le gardien est replié sur lui-même).
De plus, ce n'est pas vraiment une amitié qui naît, mais bien un amour non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolilola
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 2464
Age : 18
Localisation : Dans l'impasse
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain et poète
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: [Nouvelle] Le gardien du parc   Ven 28 Aoû - 20:19

Amour et amitié, c'est un peu ambigu... Le texte ne développe pas ça, et heureusement ! Parce que ça ne ferait qu'alourdir cette idée de bonheur, alourdir la fumée de la cigarette, l'odeur de la pluie, le goût du chocolat. Je ne trouve pas ton texte magnifique mais il est en effet très beau, très simple. Juste quelques répétitions. Sinon, rien à dire, à part peut-être un grand bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://november38.unblog.fr/
Mamzelle-o0
Plume bien attrapée
Plume bien attrapée


Féminin
Nombre de messages : 183
Age : 23
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Dessinateur
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: [Nouvelle] Le gardien du parc   Dim 30 Aoû - 19:13

J'aime beaucoup ce style d'écriture. L'histoire est simple et pourtant les sentiments qu'il exprime sont profonds. Les autres ont déjà dit la majorité de ce qu'il y avait à dire donc je dirai juste que j'ai beaucoup apprécié ton texte =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mamzelle-o0.over-blog.fr/
hiola
Plume habituée
Plume habituée


Féminin
Nombre de messages : 701
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi =)
Loisirs : Musique musique et encore musique
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, dessinateur mais en grand manque d'inspiration
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle] Le gardien du parc   Dim 30 Aoû - 19:20

le texte est léger, fluide. Tu as eu raison de le terminer ainsi, le gardien a sa routine, elle change mais ça reste une routine. J'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wild Lady
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 307
Age : 20
Localisation : Ici. Puis là. Un coup de vent. Insaisissable. Jamais deux fois au même endroit.
Loisirs : S'allonger dans le caniveau et contempler les étoiles .
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Tout .
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: [Nouvelle] Le gardien du parc   Dim 30 Aoû - 19:27

Ce texte est simple , agréable et a une fin bien trouvée . Je le trouve très bien , il n'a rien d'extraordinaire et pourtant ... Je sais pas , y a un truc que j'arrive pas a expliquer -.-'

_________________




Crocs luisants
Reflet de lune exubérant
Noir retour.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hiola
Plume habituée
Plume habituée


Féminin
Nombre de messages : 701
Age : 20
Localisation : Devant mon ordi =)
Loisirs : Musique musique et encore musique
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, dessinateur mais en grand manque d'inspiration
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle] Le gardien du parc   Dim 30 Aoû - 19:28

oui, il y a un "quelque chose" dans ce texte qui permet de le rendre intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LN
Plume habituée
Plume habituée


Féminin
Nombre de messages : 528
Age : 23
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Et ta soeur, on la catégorise ?
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle] Le gardien du parc   Mer 23 Sep - 21:20

C'est un texte plutôt original qui me plaît bien, si tant est que tu vas un peu trop vite, que c'est trop facile de réduire le caractère de quelqu'un comme ça, même dans une nouvelle, de le limiter autant. Comme si cet homme n'était que "le gardien du parc". Attention, je ne voudrais pas que tu écrive sa biographie, simplement que tu te mette dans la peau d'un lecteur et que tu te demande, "qu'aimerais-je savoir de plus ?"
Sinon, excellent discours indirect libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Nouvelle] Le gardien du parc   Aujourd'hui à 17:17

Revenir en haut Aller en bas
 
[Nouvelle] Le gardien du parc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nouvelle découverte au parc de Mariemont
» Michael Jackson Land
» "Oziris" la nouvelle attraction au Parc Astérix pour avril 2012
» Construire un parc d'attraction en Nouvelle Calédonie : Votre Avis
» Faire le nouvel an dans le parc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De l'encre dans les veines :: Ecrivains :: Les oeuvres :: Nouvelles-
Sauter vers: