De l'encre dans les veines

Une plume au bout des doigts, un monde derrière la tête...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eliawe
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 416
Age : 106
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Poète ?
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Alice   Lun 20 Oct - 14:18

Oui, je sais. Ce n'est pas génial. C'est pour ça que je le poste, d'ailleurs. Ne prennez pas de gants, j'ai les joues solides ^^
Je sais que plein de choses ne vont pas là-dedans, mais je n'ai jamais été très douée pour les nouvelles, donc, cette fois, c'est moi qui quémande les conseils Razz


Lorsque j’avais cinq ans, j’avais une poupée très belle dont j’étais très fière. Elle portait le plus beau nom du monde à mes yeux : Alice. Avec mon chat, Alice était ma meilleure amie. Ma seule amie d’ailleurs. Elle m’écoutait en silence, sans tout rapporter à elle et à sa vie. Elle ne se plaignait jamais, elle ne m’insultait pas, elle ne m’en voulait pas d'avoir un corps trop épais, de ne pas être comme les autres - ce n’était pas faute d’essayer ! Elle était muette, délicieusement muette. Sauf lorsqu’elle parlait dans ma tête, évidemment, mais là, ce n’était pas pareil : elle disait exactement ce que je voulais qu’elle dise, comme par magie ! Mais Alice était de toutes façons une magicienne. Moi, j’étais une sorcière, et c’était pour ça qu’on s’aimait autant.
J’aimais beaucoup m’occuper d’Alice. Tous les jours, je la nettoyais dans l’eau de mon bain avec mon shampoing, je la coiffais avec ma jolie brosse bleue, je lui donnais à manger - mais pas avec ma fourchette, parce que ça ne se partage pas ! - je la couchais, je la bordais délicatement dans mon T-shirt préféré et je lui chantais des berceuses. Ah, elle aimait ça, les berceuses ! Enfin, ce que je lui fredonnais doucement ou lui hurlais à tue-tête (pour qu’elle m’entende dans ses rêves, pardi !) n’étaient pas vraiment des berceuses à la base. C’étaient les chansons que je connaissais et que j’apprenais à l’école, parfois. Mais nous, on s’en fichait, je chantais et elle aimait, c’était aussi simple que ça !
De temps en temps, je lui coupais les cheveux, mais je ne comprenais pas pourquoi ils ne repoussaient pas. Les miens, quand on les coupait, ils finissaient toujours par revenir devant mes yeux, et c’était d’ailleurs terriblement amusant de contempler le monde derrière les barreaux de ses cheveux ! Mais ceux d’Alice ne repoussaient pas. Jamais. Ce qui ne m’empêchait pas de lui couper quand même, si bien qu’un jour, ils étaient devenus tellement courts que je ne pus plus les raccourcir. Je me mis à m’affoler, puis à pleurer : je ne pouvais plus changer Alice, elle n’était plus totalement à ma merci !
Pour me consoler de cette terrible épreuve que je traversais, mes parents m’emmenèrent dans un magasin pour trouver un bonnet pour Alice, afin de cacher ce désastre - mais au fond de moi, je savais que c’était une oeuvre d’art, puisque faite de mes mains de sorcière, même si personne ne s’apercevait jamais de l’art des sorcières, on préférait les dire juste méchantes et laides. On acheta un petit bonnet orange avec un pompon rouge au bout. J’étais émerveillée par tout ce que je pouvais acheter pour Alice - car pour qui d’autre pouvaient être des habits d’une telle beauté ? Je pris aussi une petite robe verte pour aller avec son bonnet, d’après moi. Eux disaient que ça n’irait pas ensemble, mais je leur expliquais patiemment que c’étaient des goûts de sorcière et que personne n’était capable de les comprendre sauf Alice et les autres sorcières, bien sûr. Amusés, ils achetèrent la robe.

Je continuais à la traiter ainsi avec douceur et respect durant deux ans environ, lui achetant quelquefois de jolis habits. Puis il se produisit l’Apocalypse la plus totale pour mon cœur d’enfant : Alice mourut. Je l’avais posée sur le bord de la table dans sa toute nouvelle robe bleue avec de petites croix rouges et je regardais le vol d’un oiseau devant ma fenêtre, distraite un instant des attentions que je devais porter à ma protégée. Ni une ni deux, j’entendis un grand fracas qui me fit me retourner : Alice était tombée et s’éparpillait à présent sur le sol en dizaines de morceaux. Je hurlais : « Alice ! Non, ne meurs pas Alice ! S’il te plait ! Moi, j’ai besoin de toi ! Tu es la seule à savoir m’écouter, tu es mon amie, les autres, ils sont tous méchants avec moi ! Mais toi tu connais l’art des sorcières ! Alice ! Alice ! S’il te plait... » Et je me mis à sangloter, il me semblait que le monde entier s’était écroulé avec ma poupée.
Le soir, lorsque mes parents arrivèrent, je m’empressais de leur raconter ce qu’il s’était passé, épouvantée par tant d’atrocité ! Ils eurent un sourire puis me proposèrent de la réparer. Je refusais, je voulais lui rendre la vie toute seule ! J’étais une sorcière, après tout. Sous le regard attentif de ma mère vaguement amusée par mes efforts désespérés pour manier la colle, j’entrepris donc de ressusciter Alice. Au bout d’un temps qui me parut interminable - sans doute pas plus d’une heure - je me rendais à l’évidence : elle ne reviendrait pas. Cependant, j'essayais sans relâche, à nouveau, les jours qui suivirent. Puis j'en eus assez d'elle, de ses morceaux qui ne voulaient pas se coller. Elle refusait de m'obéir, elle refusait de revenir. Elle n'était plus mon amie ! Alors, je décidais de la jeter, comme pour la punir. Et c'est ce que je fis.

Et moi, quand me jettera-t-on ?


Dernière édition par Eliawe le Mer 22 Oct - 18:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lwo
Plume bien attrapée
Plume bien attrapée


Féminin
Nombre de messages : 116
Age : 22
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain
Date d'inscription : 12/08/2008

MessageSujet: Re: Alice   Lun 20 Oct - 16:59

Moi je trouve ça vachement bien ! Il y a quelques incohérences parfois mais... C'est une excellente idée.

Comme incohérence : au tout début, avec "Lorsque", on ne peut pas mettre l'imparfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliawe
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 416
Age : 106
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Poète ?
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Alice   Lun 20 Oct - 18:13

Ah ?

Mea culpa. Je ne savais pas pour 'lorsque'. Mais je n'aime pas trop 'quand'...

Je vais réfléchir.

Et puis, euh, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa
Plume habituée
Plume habituée


Féminin
Nombre de messages : 691
Age : 20
Localisation : sur ma petite planète (astéroide B612,vous connaissez ?)
Loisirs : équitation , lecture et ordi
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Alice   Lun 20 Oct - 18:26

Ton histoire est très bien je trouve. Seul bémol : la fin. Développer un petit peu pour dire comment elle a réalisé que la poupée ne reviendrait pas par exemple, ce ne serait pas de refus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolilola
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 2464
Age : 18
Localisation : Dans l'impasse
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain et poète
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Alice   Lun 20 Oct - 18:55

Idem que Naus' : il faut développer la fin, à part ça, c'est pas mal du tout ! Car là, tu passes direct de "j'essayais sans rêlache" à "je décidais de la jeter".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://november38.unblog.fr/
Eliawe
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 416
Age : 106
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Poète ?
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Alice   Lun 20 Oct - 20:39

Je vais voir ce que je peux faire. Mais à part dire que "je" en a eu assez d'essayer sans succès, je ne vois pas trop quoi mettre. Parce qu'au fond, la seule chose que j'ai voulu mettre là, c'est l'enfance qui grandit entre les mains des 'grands' ^^'

Je réfléchis (si, si, c'est vrai), merci pour vos avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolilola
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 2464
Age : 18
Localisation : Dans l'impasse
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain et poète
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Alice   Mar 21 Oct - 18:44

Si c'est ça que tu as voulu dire, pourquoi ne pas mettre qu'elle a reçu un autre objet plus pour les grands qui a comblé le vide laissé par la "mort" d'Alice et qu'elle a donc jugé inutile de continuer ses efforts ? Evidemment, ça casserait peut-être un peu la chute...
D'ailleurs, je trouve que cette dernière est étrange. Je n'entends pas par là qu'elle n'est pas bien, mais le changement de style "choque" presque. La fille de cinq ans, toute fière de sa poupée, a grandi d'un coup... Et elle se pose une question sur la mort. La question est : pourquoi ? Pourquoi y pense-t-elle ? Tenait-elle tant à Alice qu'elle veut la rejoindre ? Développer casserait l'effet mais j'aimerai bien avoir une explication hors du texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://november38.unblog.fr/
Eliawe
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 416
Age : 106
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Poète ?
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Alice   Mar 21 Oct - 19:56

Arf ^^'

La chute, en fait, change de 'je'. Enfin, disons qu'à la base, 'je' raconte un souvenir d'enfance, donc c'est au passé. Et 'je' revient au présent, avec les appréhensions d'être traitée comme sa poupée...

En fait, ce n'est pas parce qu'elle pense à Alice qu'elle pense à la 'mort', au rejet, mais plutôt l'inverse. C'est parce qu'elle y pense qu'elle se souvient d'Alice -_-"

Mais je donne souvent trop peu d'explications, ce qui passe très bien en poésie, mais moins dans une nouvelle...

PS : ai changé la fin (un peu).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolilola
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 2464
Age : 18
Localisation : Dans l'impasse
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain et poète
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Alice   Mer 22 Oct - 10:59

Merci pour tes explications...

Les quelques phrases que tu as rajoutées à la fin rendent bien mieux, en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://november38.unblog.fr/
Jaina
Plume bien attrapée
Plume bien attrapée


Masculin
Nombre de messages : 170
Age : 27
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : écrivain
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Alice   Mer 22 Oct - 15:54

rouge = orthographe/grammaire
jaune/orange = répétition
black = synthaxe
bleu = expression/style



Citation :
Lorsque j’avais cinq ans, j’avais une poupée très belle dont j’étais très fière. Elle portait le plus beau nom du monde à mes yeux : Alice. Avec mon chat, Alice était ma meilleure amie. Ma seule amie d’ailleurs. (la seule d'ailleurs) Elle m’écoutait en silence, sans tout rapporter à elle et à sa vie. Elle ne se plaignait jamais, elle ne m’insultait pas, elle ne m’en voulait pas de mon corps trop épais ("en vouloir" est suivi d'un verbe je crois, ici ça donne une impression étrange...) , de ne pas être comme les autres - ce n’était pas faute d’essayer ! Elle était muette, délicieusement muette. Sauf lorsqu’elle parlait dans ma tête, évidemment, mais là, ce n’était pas pareil : elle disait exactement ce que je voulais qu’elle dise, comme par magie ! Mais Alice était de toutes façons une magicienne. Moi, j’étais une sorcière, et c’était pour ça qu’on s’aimait autant.
J’aimais beaucoup m’occuper d’Alice. Tous les jours, je la nettoyais dans l’eau de mon bain avec mon shampoing, je la coiffais avec ma jolie brosse bleue, je lui donnais à manger - mais pas avec ma fourchette, parce que ça ne se partage pas ! - je la couchais, je la bordais délicatement dans mon T-shirt préféré et je lui chantais des berceuses. Ah, elle aimait ça, les berceuses ! Enfin, ce que je lui fredonnais doucement ou lui hurlais à tue-tête (pour qu’elle m’entende dans ses rêves, pardi !) n’étaient pas vraiment des berceuses à la base. C’étaient les chansons que je connaissais et que j’apprenais à l’école, parfois. Mais nous, on s’en fichait, je chantais et elle aimait, c’était aussi simple que ça !
De temps en temps, je lui coupais les cheveux, mais je ne comprenais pas pourquoi ils ne repoussaient pas. Les miens, quand on les coupait, ils finissaient toujours par revenir devant mes yeux, et c’était d’ailleurs terriblement amusant de contempler le monde derrière les barreaux de ses cheveux ! Mais ceux d’Alice ne repoussaient pas. Jamais. Ce qui ne m’empêchait pas de lui couper quand même, si bien qu’un jour, ils étaient devenus tellement courts que je ne pus plus les raccourcir. Je me mis à m’affoler, puis à pleurer : je ne pouvais plus changer Alice, elle n’était plus totalement à ma merci !
Pour me consoler de cette terrible épreuve que je traversais, mes parents m’emmenèrent dans un magasin pour trouver un bonnet pour Alice, afin de cacher ce désastre - mais au fond de moi, je savais que c’était une oeuvre d’art, puisque faite de mes mains de sorcière, même si personne ne s’apercevait jamais de l’art des sorcières, on préférait les dire juste méchantes et laides. On acheta un petit bonnet orange avec un pompon rouge au bout. J’étais émerveillée par tout ce que je pouvais acheter pour Alice - car pour qui d’autre pouvaient être des habits d’une telle beauté ? Je pris aussi une petite robe verte pour aller avec son bonnet, d’après moi. Eux disaient que ça n’irait pas ensemble, mais je leur expliquais patiemment que c’étaient des goûts de sorcière et que personne n’était capable de les comprendre sauf Alice et les autres sorcières, bien sûr. Amusés, ils achetèrent la robe.

Je continuais à la traiter ainsi avec douceur et respect durant deux ans environ, lui achetant quelquefois de jolis habits. Puis il se produisit l’Apocalypse la plus totale pour mon cœur d’enfant : Alice mourut. Je l’avais posée sur le bord de la table dans sa toute nouvelle robe bleue avec de petites croix rouges et je regardais le vol d’un oiseau devant ma fenêtre, distraite un instant des attentions que je devais porter à ma protégée. Ni une ni deux, j’entendis un grand fracas qui me fit me retourner : Alice était tombée et s’éparpillait à présent sur le sol en dizaines de morceaux. Je hurlais : « Alice ! Non, ne meurs pas Alice ! S’il te plait ! Moi, j’ai besoin de toi ! Tu es la seule à savoir m’écouter, tu es mon amie, les autres, ils sont tous méchants avec moi ! Mais toi tu connais l’art des sorcières ! Alice ! Alice ! S’il te plait... » Et je me mis à sangloter, il me semblait que le monde entier s’était écroulé avec ma poupée.
Le soir, lorsque mes parents arrivèrent, je m’empressais de leur raconter ce qu’il s’était passé, épouvantée par tant d’atrocité ! Ils eurent un sourire puis me proposèrent de la réparer. Je refusais, je voulais lui rendre la vie toute seule ! J’étais une sorcière, après tout. Sous le regard attentif de ma mère vaguement amusée par mes efforts désespérés pour manier la colle, j’entrepris donc de ressusciter Alice. Au bout d’un temps qui me parut interminable - sans doute pas plus d’une heure - je me rendais à l’évidence : elle ne reviendrait pas. Cependant, j'essayais sans relâche, à nouveau, les jours qui suivirent. Puis j'en eus assez d'elle, de ses morceaux qui ne voulaient pas se coller. Elle refusait de m'obéir, elle refusait de revenir. Elle n'était plus mon amie ! Alors, je décidais de la jeter, comme pour la punir. Et c'est ce que je fis.

Et moi, quand me jettera-t-on ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monbbjtm66
Plume habituée
Plume habituée


Féminin
Nombre de messages : 838
Age : 106
Localisation : Sur la terasse de l'appart du 3ème étage du n°11 de l'avenue Foch, dans le brouhaha ambiant
Loisirs : Gym, Danse, Equitation, Ecriture, Photo, ...
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Dessinatrice / photographe à mes heures (non) perdues
Date d'inscription : 03/02/2008

MessageSujet: Re: Alice   Mer 22 Oct - 17:40

Jaina, c'est le rôle des Correcteurs de corriger Razz Si tu veux, tu peux demander à en faire partie Wink
En tout cas, je ne vois pas où est la faute d'orthographe Wink On peut aussi bien dire toute façon que toutes façons Wink
Et personelelment, je trouve que les répetitions rendent trés bien ici, donnant un petit brin d'enfantin =)
Par contre, le seul point un peu chiffonant, c'est effectivement ce "elle ne m’en voulait pas de mon corps trop épais" =S Peut-être mettre "Elle ne m'en voulait pas d'avoir ce corps trop épais, etc..." Wink

Sinon, me semble que je l'ai déjà dit, j'sais plus, mais j'adore ton texte Eli ^^ (Presque) Aussi douée qu'en poésie =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliawe
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 416
Age : 106
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Poète ?
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Alice   Mer 22 Oct - 18:40

De toutes façons s'écrit effectivement sans 's' normalement, seulement, puisque ça a le sens de 'de toutes les façons', je trouve ça plus logique de l'écrire comme je le fais.

Les répétitions sont voulues, justement pour le ton enfantin.

Pour 'elle ne m'en voulait pas de', j'avoue que je ne vois pas le problème, mais je vous fait confiance et je vais changer ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaina
Plume bien attrapée
Plume bien attrapée


Masculin
Nombre de messages : 170
Age : 27
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : écrivain
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Alice   Jeu 23 Oct - 20:14

je m'en excuse, je ne savais pas que n'imorte qui pouvait corriger, c'était plus un service qu'autre chose, une habitude... sorry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ramanaraz
Plume débutante


Masculin
Nombre de messages : 6
Age : 54
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : écrivain
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: le passage   Jeu 23 Oct - 20:29

j'aime beaucoup le propos, le sujet aussi (c'est finalement la perte de l'innocence si on lit entre les lignes), il y a quelques légères maladresses et peut être un problème à la fin. Trop long ou trop court je ne sais pas. Je relirais tranquillement. En tout cas c'est vraiment pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snoop
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 3496
Age : 22
Localisation : En train de m'arracher les cheveux en pensant à tous les livres qu'il faut que je lise/que je veux lire/dont je n'arrive pas à trouver le temps pour les lire.
Loisirs : Geeker, pour changer.
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain.
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Alice   Jeu 23 Oct - 20:36

Ben... Très bien. J'aime beaucoup. J'vois pas trop quoi dire d'autre. Je relirais plus tard en essayant de regarder ça d'un peu plus près...

_________________
"[...]
Le Tibre seul, qui vers la mer s'enfuit,

Reste de Rome. O mondaine inconstance !
Ce qui est ferme, est par le temps détruit,
Et ce qui fuit, au temps fait résistance."

Joachim du Bellay, Antiquités, III

Nana <3 Hachi forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliawe
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 416
Age : 106
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Poète ?
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Alice   Jeu 23 Oct - 22:06

Perso', Jaina, je l'ai pris comme une envie d'aider aussi ^^

Bon Ramanaraz, je vais attendre que tu me dises alors Razz

(Et merci)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alice   Aujourd'hui à 23:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Alice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alice, Eo et bibliothéque de la jeunesse
» [Ciné...] Alice au Pays des... cauchemars !!!
» Siegfried de Alex Alice
» ALICE ROY ATTERRIT... CHEZ BAYARD
» Alice du mois de février : Alice et le manoir hanté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De l'encre dans les veines :: Ecrivains :: Les oeuvres :: Nouvelles-
Sauter vers: