De l'encre dans les veines

Une plume au bout des doigts, un monde derrière la tête...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aveuglée [Nouvelle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Astae
Plume débutante


Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 21
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Aveuglée [Nouvelle]   Ven 19 Sep - 13:52

Bonjour à tous ! Ca fait longtemps que je ne suis pas venue ^^' J'ai un peu de mal à continuer Suka Destinos mais j'ai écrit une nouvelle pendant que je n'avais pas Internet [avril - juin]. Ce n'est pas autobiographique mais disons que surtout pour le début, je me suis inspirée de ce que j'ai déjà testé >w< Enfin bref. Bonne lecture !

_____________________________________________________________

Les garçons sont des personnes très étranges. On pourrait écrire des lignes et des lignes dessus. Mais moi je ne suis pas ici pour parler d’eux, mais plutôt d’une chose moins concrète ; l’amour. Personnellement, je n’y crois plus. Et pour revenir à la première phrase, c’est à cause des garçons. Ils ne sont ni sincères ni sérieux.

Qui n’est jamais tombée amoureuse d’un garçon populaire et inaccessible ? On se demande si c’est réciproque et c’est tellement dur à supporter qu’on va tenter sa chance et bien sûr, on se fait repousser, à moins d’être super jolie et super sexy. Et d’être « fashion ».

Après ça, le garçon devient généralement détestable. En fait, il y a deux cas de figure : soit il n’assume pas – ça arrive très souvent – et il ne vous parle plus et vous évite ; soit il assume parfaitement et en profite pour devenir horrible avec tout le monde, puisqu’il sait qu’une fille l’aime. Il se croit supérieur aux autres et n’hésite pas à le leur faire remarquer.

La fille, elle, réagit de plusieurs façons différentes. Certaines se rendent compte que le garçon est inintéressant et ne mérite pas d’être aimé, elles n’en sont donc plus amoureuses, et le critiquent comme les autres. D’autres s’accrochent, et là c’est le pire. Elles ne supportent pas de s’être fait jeter et vont donc insister, demander au garçon s’il ne compte pas changer d’avis, etc. Si le garçon est du genre à parier avec ses amis de se trouver une copine dans la semaine, il en profitera et sortira avec la fille pour la lâcher juste après. Là, elle a le cœur brisé et arrête de s’accrocher, ce qui n’est pas plus mal. Le garçon peut aussi être assez immature et va donc insulter la fille. Celle-ci le prendra forcément mal et le détestera. Un conseil : il ne faut jamais s’accrocher, à moins de vouloir être malheureuse.

A côté de cela, il y a les amis. Les amies de la fille vont la consoler, lui dire qu’il n’en vaut pas la peine, qu’elle en trouvera un qui la mérite, et autres idioties de ce genre. Encore que certaines amies montrent bien qu’elles n’en n’ont rien à faire, ou encore que ça les amuse bien, et dans ce cas, elles se moquent de la fille et la harcèlent à ce sujet.

Les amis du garçon en rient. Ils commencent par se moquer de leur copain, puis de la fille. Ils essayent de lui faire croire qu’elle devrait aller lui parler, qu’elle a ses chances, etc. La fille évite de les écouter généralement, à moins qu’elle ne soit vraiment idiote. Parfois ils se lancent des paris entre eux comme sortir avec une fille d’ici le mois prochain. Là, le garçon est bien content qu’une fille soit amoureuse de lui, et va lui dire qu’il a changé d’avis et qu’il l’aime.

Bref, je voulais raconter mon histoire. Je n’ai pas vécu exactement cela, mais ce n’est pas bien mieux. Mais peut-être pourrais-je commencer par me présenter. Je m’appelle Julie et j’ai seize ans.

***

J’étais du genre banal, mignonne mais pas à la mode, aux cheveux blonds constamment attachés avec une pince. Je n’étais jamais sortie avec un garçon et ça ne me dérangeait absolument pas. Je tenais à ma liberté. Je connaissais bien Antoine, le garçon le plus populaire de mon lycée. Malheureusement pour moi, c’était mon frère jumeau. Il venait de larguer sa copine à ce qu’on disait. Tous les jours, des dizaines de filles venaient me voir en me demandant de leur arranger un coup. Je ne pouvais que refuser en disant que je n’étais pas proche de mon frère. Nous ne nous disputions pas mais nous ne traînions jamais ensemble. Il était toujours entouré de filles et d’amis tandis que j’avais quelques amies et pas un garçon en vue. Enfin si un garçon. Mais désintéressé.

Il était souvent devant ma salle de cours, car son meilleur ami était dans ma classe. Placé à côté de moi plus précisément. Il s’appelait Matthias. Dans ma tête, c’était un type bien. Pas comme mon frère ni comme les autres, beaucoup plus sincère et intéressant. J’en étais tombée amoureuse. Nous discutions souvent ensemble pendant les cours. Les autres filles étaient jalouses de moi, elles auraient toutes souhaité être à ma place. Je n’avais dit à personne que je l’aimais. Mes amies m’auraient immédiatement critiquée et ça lui serait rapidement arrivé. Quant à en parler à mon frère, c’était inimaginable.

C’était un mercredi ensoleillé. J’étais allongée sur une chaise longue dans le jardin derrière notre énorme maison. Je me faisais bronzer tranquillement, un livre à la main, lorsque mon portable avait sonné. Sur l’écran était affiché « Numéro inconnu ». J’avais répondu, me demandant qui pouvait bien m’appeler. Lorsqu’il avait parlé, j’avais immédiatement reconnu sa voix : c’était Matthias.

- Julie ? C’est Matt’. T’as l’temps ?
- Euh… oui. Qu’est ce qui se passe ? T’arrives pas à joindre Antoine ?
- Si si mais c’est à toi que je veux parler. Ca te dirait de se retrouver au café du centre-ville dans une heure ?
- Si tu veux… Euh… Il y aura d’autres personnes ?
- Non, juste toi et moi. A tout à l’heure alors.

Et il avait raccroché en riant. Le cœur battant, je m’étais levée, puis, n’y tenant plus, j’avais commencé à sautiller dans tout le jardin. Un des garçons les plus populaires du lycée, et en plus celui que j’aimais, m’avait donné rendez-vous. C’était tout bonnement incroyable. J’avais chantonné de joie jusqu’à ce que mon frère – torse nu - me crie de me taire par la fenêtre de sa chambre où il était probablement avec sa nouvelle copine. Il les invitait même quand il n’était pas tout seul maintenant. Quel débauché.

J’étais montée dans ma chambre pour me préparer. Au fond de mon placard, j’avais trouvé le cadeau de Noël de mon frère : une mini-jupe et un décolleté plongeant que je n’avais jamais portés. C’était l’occasion de le faire. Je m’étais habillée puis maquillée et parfumée. Le centre-ville était tout près, mais j’étais partie avec un quart d’heure d’avance au cas où.
Matthias était arrivé pile à l’heure. Il m’avait fait la bise, m’avait complimentée sur ma tenue pour le moins inhabituelle, puis nous étions allés à la terrasse du café. Il avait commandé à boire pour nous deux et avait pris la parole.

- Tu sais Julie… Depuis que je suis assis à côté de toi, je me suis rendu compte que t’es une fille vachement sympa… et très jolie.

J’avais rougi, mais il avait repris.

- Je sais pas si t’étais au courant mais j’ai lâché ma copine la semaine dernière. Ne va pas te dire que je ne l’ai fais que pour lui briser le cœur. En fait, c’est parce que je t’aime.
- Matthias… Je… Je t’aime aussi…
- Est-ce que tu veux sortir avec moi ?
- Ben… Oui !

Je n’y croyais pas, je devais rêver. J’étais si naïve. Je le croyais si différent des autres que je n’avais pas réfléchi. Quelle idiote.
Matthias avait payé nos boissons puis s’était levé. J’avais fait de même et nous avions commencé à marcher. Il avait passé sa main autour de ma taille et nous nous étions promenés quelques minutes avant d’entrer dans un parc et de trouver un banc isolé. Nous nous étions assis. J’étais très gênée. C’était la première fois que j’étais avec un garçon et je ne savais pas comment me comporter. Il s’était penché vers moi et m’avait embrassée. Je n’avais aucune expérience, contrairement à lui. En tout cas, je peux vous dire que mon premier baiser fut très agréable. Puis j’avais tilté. Nous étions à l’écart, personne ne nous voyait, et Matthias était un ami de mon frère. Et s’il allait profiter de la situation ? Mais je m’étais rassérénée. Matthias était un garçon bien et ce n’était pas son genre. Nous nous étions embrassés longtemps puis il m’avait raccompagnée.

- A demain, m’avait-il murmuré.

Je m’étais précipitée dans ma chambre et, n’y tenant plus, avait envoyé un message à toutes mes amies pour leur raconter. Celles-ci avaient réagi de manières bien différentes : Alice et Roxane m’avaient dit être contentes pour moi, Pauline avait clairement montré qu’elle s’en fichait tandis que Mélanie, Leïla et Sylvie avaient manifesté leur mécontentement et m’avaient dit que je m’étais bien fait avoir. Je ne les avais malheureusement pas écoutées et m’étais dit que ça me ferais trois amies de moins.

Effectivement, le lendemain, elles ne s’étaient pas approchées de moi et avaient chuchoté entre elles lorsque j’étais passée à proximité. D’ailleurs, tous les élèves commençaient à parler dès que je les croisais. J’avais attisé les ragots en sortant avec un garçon si populaire, moi, une fille assez ringarde et inconnue. A mon arrivée, Matthias était venu m’embrasser puis m’avait doucement enlevé ma pince, pour faire retomber mes longs cheveux blonds sur mes épaules.

- Tu es beaucoup plus jolie comme ça, m’avait-il affirmé.

Je l’avais cru et l’avais laissé faire. Ensuite, il m’avait proposé d’aller faire du shopping dans l’après-midi. Il m’avait assuré ne pas m’obliger à acheter ce dont je ne voulais pas. Et moi, bêtement, dans mon bonheur d’être avec lui, l’avait laissé m’offrir décolletés, jeans moulants et mini-jupes. Il m’avait annoncé que j’étais une jolie fille et que je devais m’habiller à la mode, pour mettre en valeur ma beauté. Une nouvelle fois, je l’avais cru.

J’abrègerai les jours et les semaines suivantes. Le résumé en est simple : plus le temps passait, plus je devenais superficielle. J’avais délaissé toutes mes amies et traînais avec le groupe de Matthias et de mon frère, qui, étonné par mon soudain changement, m’avait acceptée sans rien dire. Je passais mes soirées à faire la fête et à boire, j’avais failli commencer à fumer, je m’habillais très « fashion ». Je criais et riais dans la cour, je passais mon temps dans les bras de Matthias à l’embrasser au milieu des couloirs, mes notes baissaient. Je devenais le genre de fille que je haïssais.
Mes parents ne disaient rien étant donné que mon frère était encore pire que moi. De toute façon, ils n’étaient jamais là. Ils passaient leurs journées à travailler et sortaient le soir. Nous étions constamment seuls. J’occupais mes soirées avec Matthias de la même façon que mon frère avec sa copine. Moi qui disais « Pas avant le mariage », je m’étais bien contredite.

Un jour, et heureusement, tout avait basculé. Lorsque j’étais arrivée en cours, des filles et des garçons étaient venus vers moi en me demandant « C’est vrai que tu l’as fait avec Matthias ? ». Je m’étais demandé comment ils le savaient puis en avais déduis que c’était par mon frère. Je m’étais dirigée à grands pas vers son groupe et m’étais plantée devant lui.

- Pourquoi t’as balancé que je l’ai fait avec Matt’ ?

Il avait haussé les sourcils.

- J’en ai rien à faire de ta vie sexuelle hein.
- Quoi ? C’est pas toi ?
- Ben nan…

Interloquée, j’étais allée voir Matthias. Celui-ci était en train de rire avec des amis. Après l’avoir longuement embrassé, je l’avais pris à part.

- T’as entendu ce qu’on raconte sur nous ? Tout le monde est au courant.
- Heureusement que tout le monde est au courant ! J’ai pas fait tout ça pour rien moi. T’es sûre que tout le monde le sait ?
- … Hein ?! C’est toi qui en as parlé à tout le monde ?
- Bah oui. Où est le problème ?
- Le problème c’est que c’est privé ! Mais pourquoi tu l’as dit à tout le monde ?
- Faut quand même que les gens le sachent. C’est important.
- Sache quoi ?
- Que j’ai réussi à me taper Julie De Martel, l’ex-fille la moins branchée de ce lycée !

Stupéfaite, je m’étais reculée de lui. Dire que je l’avais cru différent des autres. Plus mature, moins branché sur le sexe. En fait, il était exactement pareil. Tout aussi superficiel. Tout aussi nul.

- Alors tout ça… Les vêtements, les invitations, la coiffure… C’était juste pour pouvoir te vanter ?
- Bah oui qu’est-ce que tu crois. Enfin ça ne m’a pas dérangé de sortir avec toi, tu t’es nettement améliorée. Mais bon, ça fait trop longtemps qu’on est ensemble. J’aime pas sortir avec une fille plus de quelques semaines. Donc voilà, je casse. A plus.

Sur ce, il s’était éloigné en agitant la main. J’étais restée plantée quelques minutes au milieu du couloir puis, sentant le mascara accompagner les larmes qui coulaient, m’était précipitée aux toilettes. Je m’étais regardée dans le miroir. Ces vêtements, cette coiffure, tout ce maquillage… Ce n’était pas moi. Je n’étais plus Julie, mais une autre fille, bien superficielle. Je regrettais de m’être fait avoir par Matthias à ce point là. Je m’étais nettoyé le visage puis étais sortie.

Des « amies » m’avaient fait signe de les rejoindre. Je les avais ignorées. Je m’étais dirigée vers Alice, Roxane, Sylvie, Mélanie, Leïla et Pauline. Elles m’avaient regardée avec un air interrogateur. Certaines avaient même tourné le dos d’un air méprisant. J’avais dégluti puis m’étais lancée.

- Je suis désolée les filles. C’est vous qui aviez raison. Matthias n’est qu’un con et il est loin d’être le prince charmant. Je me suis rendu compte de ce que j’ai fait. Je regrette sincèrement, mais je comprendrais si vous ne voulez plus de moi.

Elles s’étaient tournées les unes vers les autres et avaient échangé un regard. Puis Alice s’était approchée de moi, doucement.
- T’aurais du nous écouter depuis le début Julie. Enfin bref. Si tu redeviens la vraie Julie, on te pardonnera.

Après, j’avais recommencé à bosser et à m’habiller et me coiffer normalement. Je n’avais plus adressé la parole à Matthias ni à mes pseudo-amies. J’avais retrouvé mes vraies amies. Celles qui m’appréciaient pour ce que j’étais.

***

Voilà. Tout est bien qui finit bien, comme qui dirait. Je tiens à préciser que je n’ai pas reparlé à Matthias et que je me suis trouvé un petit copain très gentil et très mignon. Les rumeurs se sont rapidement envolées, au grand désespoir de mon ex-petit ami, et à mon grand bonheur.

Je vous donnerai tout de même un conseil, car cette histoire mérite une petite morale : Ne changez jamais de personnalité pour un garçon, restez toujours vous-même.


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://facination-rpg.forum-actif.net
clochette
Plume confirmée
Plume confirmée


Féminin
Nombre de messages : 1011
Age : 23
Localisation : dans les étoiles
Loisirs : dessiner, lire, snowboard, ski, randonné ...
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : 500 gramme de dessinateur, une touche de poète, un soupcon d'écrivain c'est môa !!
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: Aveuglée [Nouvelle]   Sam 27 Sep - 18:59

Un peu trop puérile à mon gout.... il y en a qui aime ce genre de chose mais pas moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clochettedu39.skyrock.com
Akira
Plume habituée
Plume habituée


Féminin
Nombre de messages : 566
Age : 22
Localisation : Au milieu de mes rêves et des mes espoirs
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain et dessinateur
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Aveuglée [Nouvelle]   Dim 28 Sep - 20:42

Je suis du même avis de Clochette...Je n'aime pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astae
Plume débutante


Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 21
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: Aveuglée [Nouvelle]   Ven 17 Oct - 13:32

Erf x') J'susi d'accord que c'n'est pas top tout de même ^^' Enfin, merci d'avoir donné votre avis =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://facination-rpg.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aveuglée [Nouvelle]   Aujourd'hui à 21:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Aveuglée [Nouvelle]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvelle position amoureuse
» Nouvelle chaîne: Max TV
» Nouvelle habillage pour TMC et 16/9
» La nouvelle voiture "Ratatouille" dans Disney's Stars'n'Cars
» Nouvelle série sur disney chanel ( sonny )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De l'encre dans les veines :: Ecrivains :: Les oeuvres :: Nouvelles-
Sauter vers: