De l'encre dans les veines

Une plume au bout des doigts, un monde derrière la tête...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Help, I need somebody... Scénario

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Onerad
Bonne Plume
Bonne Plume


Masculin
Nombre de messages : 375
Age : 26
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, Photographe, Poète
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Help, I need somebody... Scénario   Lun 31 Mar - 23:14

Bonsoir les filles...

Certaines d'entrevous savent déjà que dans le cadre d'une option facultative cinéma-audiovisuel, je dois réaliser un film pour mon bac. J'avais écrit un scénario qui me plaisait beaucoup et sur lequel j'avais passé beaucoup de temps... Il s'est avéré que je ne pourrais tourner ce dernier ayant actuellement un problème d'actrice. Bref, en désespoir de cause et le temps me manquant, je me suis dit que le plus simple serait de faire l'adaptation de l'une de mes nouvelles. Bon, en plus de réaliser un rêve un peu débile (voir l'adaptation de l'un de mes écrits sur un écran de ciné), ça me facilite énormément le travail de "construction visuelle" du récit.

Je vais donc, tenter une adaptation d'Entretien avec, cette nouvelle ne demandant aucun moyen supplémentaire et pouvant être joué par une seule et unique personne (sachant que je m'envisage dans le rôle titre! =D). Il n'empêche qu'il faut absolument que je retravaille ce texte qui par certains aspects ne collent pas. Je pense principalement au côté trop écrit des dialogues, sachant que je veux quelque chose de "très coulant" ça risque d'être problématique. La fin (arrivée du médecin) sera également modifiée ne pouvant tourner dans un centre hospitalier.

Bien, je ne suis pas très explicite. En quoi pouvez-vous m’être utiles ? ^^ Alors, premièrement, j’aimerai, si possible, avoir un avis sur la possibilité de faire ce projet. En gros, est-ce que ça pourrait rendre quelque chose de sympa. Deuxièmement, je vais avoir besoin d’aide pour rendre les dialogues plus parlés et moins écrits. Et troisièmement, vous savez que je vous adore ? =D -comment ça je suis intéressé ?-


Bref, voici le texte en question :

ENTRETIEN AVEC...

Nom : Ralph
Age : 15 ans
Jour : 8 août 2006
Heure : 13h59
Etat mental du patient : à déterminer

A première vue, il paraît normal. Attitude légèrement relâchée, il ne fait pas son âge. Pas très grand, des cheveux bruns, des yeux marron et un regard dans le vague. Il n’arrête pas de regarder sa montre. Sûrement un signe d’impatience, même s’il reste calme. Attendons qu’il engage la conversation…
Cela fait 20 minutes que j’attends et le patient reste assis sur sa chaise en train de se balancer. Je sens que je vais devoir débuter moi-même une discussion, sinon, nous y sommes encore dans deux heures.

- Bonjour ! Comment vas-tu ?

Il me regarde avec un air hébété comme si nous allions rester encore plus longtemps sans rien faire.

- Bien… Je fais quoi ici ?

Il manque de politesse ! Au moins, il est curieux, même si sa réaction semble logique.

- On va dire que tu passes des tests ! Tu comprends ?

Il semble agacé par ma réponse. Sa réplique ne se fait pas attendre.

- Vous savez, vous n’êtes pas obligé de me regarder avec de grands yeux comme si j’étais un imbécile. Reste à savoir en quoi consistent ces fameux tests.

Il sourit comme s’il était fier de sa réponse. Il commence à tapoter la table avec ses doigts. Le rythme est régulier. Il paraît toujours détendu.

- Ces fameux tests comme tu dis, consistent à déterminer ton statut psychologique. Nous les faisons suite à une demande venant de tes parents. Tu comprends ?

Il pousse de nouveau un soupir. Je ne sais pas ce qui l’exaspère mais il semble avoir tiqué quand j’ai dit : « tes parents ». Il doit sûrement y avoir quelque chose là-dessous.

- Vous savez, ce n’est pas parce que vous déterminez mon statut psychologique, que vous êtes obligé de me prendre pour un attardé qui risque de ne rien comprendre. Et vu que vous devez vous poser quelques questions au sujet de mes parents et du sentiment qu’ils m’inspirent, je n’aurai qu’à vous dire d’aller vous renseigner auprès d’eux.

Il a gardé son calme c’est assez surprenant. Son ton a monté, j’ai l’impression, qu’il ne va pas être facile d’avoir une conversation posée avec lui.

- Jeune homme, je vous prierai de garder votre calme. Je ne vous veux aucun mal, et je ne cherche que votre bien. Cependant, vous comprendrez, que je dois vous poser quelques questions et qu’il est de mon devoir de vous rendre plus heureux.

Pas de réaction, il ne fait que me dévisager. J’ai l’impression qu’il me juge alors que ça devrait être l’inverse.

- Bien ! Je vois que vous êtes comme tous les autres. Vous ressemblez à une sorte de caricature de psy que l’on voit dans les films américains bas de gamme. Votre : « il est de mon devoir de vous rendre plus heureux », vous pouvez vous le garder. Vous voulez peut-être que je vous dise quelque chose ? Vous êtes seulement le quatrième psy que je vois depuis un mois et tous ont eu la même conclusion : Je n’ai rien ! Vous entendez ça oui ou non ? Il faudrait plutôt que vous l’expliquiez à mes parents qui ne veulent pas comprendre. A moins que vous ne me preniez pour un cas de science particulièrement retors qui mérite beaucoup d’attention. Le problème c’est que vous ne trouverez pas dans vos bouquins mon problème. Vous ne le trouverez même nulle part, vu que je n’en ai aucun. Peut-être que vous vous baserez sur une théorie encore inexplorée ou sur un vieux dicton de philosophie que vous n’aurez même pas compris malgré votre esprit que vous croyez visiblement supérieur pour vous permettre de juger les gens et de prendre des notes à leur sujet.

Il perd son calme. Il va sûrement faire quelque chose, qui me montrera sa véritable nature. Ce qu’il ne sait probablement pas, c’est que j’ai déjà les dossiers de mes collègues. Leurs conclusions sont d’ailleurs particulièrement étranges.

- Je crois que je vais devoir employer une autre tactique que celle de la conversation calme et posée avec vous. Je ne vous veux aucun mal et vous analysez mes propos un peu trop rapidement. Le problème c’est que nous ne pouvons avancer si vous réagissez si brusquement.

Il ne réagit pas. Un petit mouvement de bouche montre son agacement. Il a arrêté de tapoter la table avec ses doigts. Ses yeux semblent briller comme s’il prenait du plaisir à passer cet entretien.

- Bon, je crois que je vais aussi changer de tactique. Je vous donnais mon avis et vous ne me répondiez jamais, je vous parlais calmement et j’apprends que vous pensez que je m’énerve. Bien, posez vos questions, j’y répondrai de la façon la plus simple possible pour que vous puissiez au moins marquer comme résultat que je suis simple d’esprit !

Toujours pas d’énervement. Il recommence à se balancer sur sa chaise et il vient de jeter de nouveau un regard sur le cadran de sa montre.

- Comment voulez-vous que je réagisse après une réponse pareille ? Je tente aussi de garder mon calme et vous ne semblez pas vous rendre compte que vous êtes très mal partis avec moi. Je trouverai de toute façon quelque chose à dire sur votre cas. Vos parents ne seront pas déçus. Un soupçon de folie, une pointe de violence et pour finir des tendances schizophrènes. Joli tableau n’est-ce pas ? Alors, si vous ne souhaitez pas que je marque ceci, vous allez vous montrer bien tranquille et répondre à mes questions avec le plus de simplicité possible.

Il acquiesce avec un air bête. Décidément, il ne veut pas comprendre.

- Bien monsieur le « peusychologue » je ferai de mon mieux.

Il sourit comme un imbécile. Il a fait exprès de buter sur le mot psychologue pour me chercher. Son ton a changé ! On dirait presque celui d’un enfant de cinq ans.

- Bon, j’ai bien l’impression que tu te paies ma tête, mais je sens que je vais devoir faire avec. Alors, penses-tu que tu es différent des autres garçons de ton âge ? Je veux dire par là, est-ce que tu as des amis avec qui tu t’entends bien et avec qui, par exemple, tu sors un peu ?

Aucune réaction à noter.

- Alors, je vais essayer de faire simple ! J’aime plein de monde et j’ai plein d’amis ! Il y a Julien, César, Sarah, François et Mélanie. Mais le problème c’est que Julien, il aime Sarah mais Sarah elle aime Mélanie alors que cette dernière aime Julien. Donc avec César et François, on essaye d’arranger les choses mais c’est assez dur. Et puis, il m’arrive parfois de sortir quand mes parents m’en donnent l’autorisation !

Il marque une pose et reprend son souffle avant de reprendre.

- Non mais vous me prenez pour qui ? Pour un gars sans vie sociale sous prétexte que mes parents ont déclarés que j’avais un problème quelque part ? Alors monsieur le psychologue, je commence à trouver le temps long. Ce n'est pas que votre présence m’indispose mais c’est simplement que je pense que cela ne mène à rien. Vous êtes sûrement en train de griffonner quelque chose à mon sujet en déclarant que je possède une maladie mentale incurable et qu’il va falloir m’interner pendant de longues années avec un suivi très important pour éviter que je recommence à avoir les quelques tendances schizophrènes que vous avez inventées il y a maintenant quelques minutes ! Je pense cependant, que vous souhaitez avoir une réponse à la question que vous m’avez posée. Alors, oui, j’ai des amis et oui il m’arrive d’organiser des sorties même si généralement mes parents ne sont pas d’accord. Maintenant que vous avez votre réponse, j’attends votre future question qui je l’espère sera plus intéressante que celle-ci.

Il vient de perdre son calme. Mais il a finit son petit discours avec un ton légèrement ironique qui me fait penser qu’il doit avoir quelques problèmes comportementaux.

- Bien, Ralph, je vois que tu ne veux décidément pas comprendre. C’est moi qui vais sûrement déterminer le restant de ta vie. Alors soit tu coopères gentiment soit, tu vas finir interné dans un hôpital spécialisé pour les cas comme toi.

Il regarde ses doigts et fait comme s’il n’avait rien entendu de ce que je venais de répondre.

- Monsieur, je ne doute pas de l’intérêt particulièrement important que vous allez tirer de cet entretien. Cependant, les menaces me semblent plutôt contre-indiquées dans une conversation comme celle-ci. Voyez-vous, malgré mon jeune âge et ma bêtise que je réserve aux personnes dans votre genre, il me semble que vous bafouez quelques règles élémentaires. Bien sûr, je ne vais pas vous apprendre votre métier, vous avez sûrement suivi une formation pour cela mais je vous demanderai juste à l’avenir de vous comporter comme un psychologue normal le ferait.

Il sourit.
Je m’arrête d’écrire.

Il me regarde.
Je pose mon stylo.

Il se lève. Je me lève.
Je ris.



- Le jeu est fini maintenant ! Ralph, tu viens…

***


Une seule et même personne sort de la salle. Il est toujours resté seul. Ils sont un ! Un membre du personnel, vient rechercher le papier sur lequel, Ralph faisait semblant de prendre des notes sur lui même. Il est vierge. Le sourire aux lèvres, le médecin ne peut s’empêcher de penser :

- Les médicaments sont véritablement efficaces !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. N. O'Nyme
Plume habituée
Plume habituée


Féminin
Nombre de messages : 871
Age : 21
Localisation : Très loin de son sens de l'orientation
Loisirs : Se perdre, mais avec quelqu'un
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Etre humain normalement constitué
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Mar 1 Avr - 18:18

He ben... que dire...

Tes dialogues font écrit, en effet, mais je ne pense pas que ce soit génant.

Tu comptes tourner un court-métrage ?

Tu pourrais facilement en faire quelque chose de sympa en introduisant des tics de langage, par exemple, ça donnerait un peu de vie.

Enfin, je ne suis pas très pro, donc, attends des conseils de quelqu'un de plus qualifié. ^^

_________________
image de dark-spider
Qui a dit que l'écriture était une névrose ?
Ne guérissons pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onerad
Bonne Plume
Bonne Plume


Masculin
Nombre de messages : 375
Age : 26
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, Photographe, Poète
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Mer 2 Avr - 0:58

En effet, le film serait un court-métrage (de toute façon, avec la quantité écrite, je ne peux pas faire plus). Je pense qu'il durera 6/7 minutes, ce qui est déjà beaucoup pour du dialogue "pur".

Le réel problème va se poser pour faire croire à l'écran qu'il y a deux personnes. Je pensais jouer avec les angles même s'il faut que je creuse encore la question. Le problème qui se pose, c'est que ce qui passe très bien à l'écrit me semble difficilement « retranscrivable » (excusez-moi, il me manque le mot exact. C’est moche, je sais… -__- ) à l'écran. Il va donc falloir être rusé, mais je pense que je m'en sortirais. Ce qui me pose réellement problème actuellement c'est le côté trop "théâtral" des dialogues. Surtout si je veux que le tout paraisse réaliste, il va falloir que je fasse un gros effort dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dadadele
Excellente Plume
Excellente Plume


Féminin
Nombre de messages : 1973
Age : 23
Loisirs : ecrire, peindre
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : écrivain
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Mer 2 Avr - 11:38

pour le côté médecin du type tu peux laisser comme ca sans rien changé car c'est un médecin donc, (je vois pas quoi mettre pour expliquer omon idée apres ce donc déso oo', maistu vois ptete se que je veux dire?)

Changer d'angle c'est bien, mais on saura dés le départ que c'est la même personne alors?

aussi, tu pourrais quand on prend les prise de vues coté medecin lui mettre une sorte de carnet dans les mains ou quoi ca ferait encore plus diférence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. N. O'Nyme
Plume habituée
Plume habituée


Féminin
Nombre de messages : 871
Age : 21
Localisation : Très loin de son sens de l'orientation
Loisirs : Se perdre, mais avec quelqu'un
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Etre humain normalement constitué
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Mer 2 Avr - 13:32

Tu pourrais faire qu'on ne voit que la personne en faisant penser qu'on la voit par les yeux de quelqu'un d'autre.

_________________
image de dark-spider
Qui a dit que l'écriture était une névrose ?
Ne guérissons pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mooney
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 2771
Age : 21
Localisation : En train de brûler du Musso devant l'Académie Française
Loisirs : Me perdre avec Leïla, interpréter les rêves des gens, deviner les pensées des passants que je croise dans la rue...
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain et Dessinateur
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Sam 5 Avr - 22:11

Tu pourrais faire, comme l'a dit Damy, juste la vision de l'un des personnages. Enfin... personnages, c'est un peu dur à dire... mais tu as compris de quoi je parle Rad', je suppose. Celui qu'on prends pour le malade mental au début de préférence. Et puis pourquoi pas quelques mouvements de la caméra pour donner l'impression que c'est un regard qui se déplace. Et pour renforcer l'effet, ce serai bien de rajouter quelques bruitages (bruits de stylo sur une feuille...).
Après, pour le dialogue, tu devrais peut-être l'arranger afin que ça face plus tac-au-tac. Tu devrais aussi faire quelques longueurs dans ta mise en scène. Le patient qui n'a pas envie de parler au début, le "médecin" qui réfléchi de tant à autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diane-a-lu.livejournal.com/
Snoop
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 3496
Age : 22
Localisation : En train de m'arracher les cheveux en pensant à tous les livres qu'il faut que je lise/que je veux lire/dont je n'arrive pas à trouver le temps pour les lire.
Loisirs : Geeker, pour changer.
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain.
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Dim 6 Avr - 11:54

Les remarques du médecin, elles seront dites à voix haute? Ca ferait pas mal, je pense. Comme l'ont dit Damy et Moony, on voit le médecin à travers les yeux du patient. Tu pourrais peut-être lui faire baisser les yeux, à certains moments, pour montrer des tics du genre se faire craquer les doigts, pianoter sur la table, et puis après des prises où on voit le médecin qui a le même genre de tics, jouer avec son stylo, ... Tu vois? Tu devrais peut-être couper un peu les dialogues, c'est à dire que quand il y a une longue tirade, lui en faire dire une partie, une réponse, puis la seconde partie, parce que sinon, ça risque de faire un peu "lourd", si tu vois ce que je veux dire... Et surtout, ça ne fait pas très vivant. A moins que tu veuille accentuer le fait que le patient, à cause de ses nombreux rendez-vous, répond toujours lemême genre de chose, comme une leçon qu'il aurait appris par coeur.

Je ne voit pas comment tu peux conclure à la fin sans l'intervention du véritable médecin... Il faudrait peut-être que tu "engage" quelqu'un d'autre pour jouer son rôle. Ce n'est peut-être pas la peine de jouer dans un milieu hospitalier, car on pourrait imaginer que le médecin vient lui rendre visite plutôt...

Enfin, je sais pas, moi...

_________________
"[...]
Le Tibre seul, qui vers la mer s'enfuit,

Reste de Rome. O mondaine inconstance !
Ce qui est ferme, est par le temps détruit,
Et ce qui fuit, au temps fait résistance."

Joachim du Bellay, Antiquités, III

Nana <3 Hachi forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onerad
Bonne Plume
Bonne Plume


Masculin
Nombre de messages : 375
Age : 26
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, Photographe, Poète
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Dim 6 Avr - 12:03

Merci à vous toutes... ^^

J'ai commencé le tournage hier et pour l'instant le résultat n'est pas à la hauteur de mes espérances. Au final, j'ai choisi de travailler sur les gestes, c'est à dire que l'on associe des actions au psychologue alors que c'est bien sûr toujours le patient bien sûr. Cela évite d'avoir un plan fixe, généralement ennuyant pour le spectateur. J'ai réécrit les dialogues, insistant par moment sur les coupures et rendant à d'autre le tout plus liant (tout est dit à voix haute Snoop). La fin est légèrement modifiée aussi. J'ai bel et bien supprimé l'arrivée du médecin, je pense que le tout est plus "subtil".

Au niveau de l'image, j'ai essayé d'obtenir quelque chose de très froid. Donc j'ai bleuté l'image et renforcé tous les jeux d'ombres. Le résultat n'est pas trop mal...

Et vu que je suis de bonne humeur voici quelques photos issues du pré-montage!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snoop
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 3496
Age : 22
Localisation : En train de m'arracher les cheveux en pensant à tous les livres qu'il faut que je lise/que je veux lire/dont je n'arrive pas à trouver le temps pour les lire.
Loisirs : Geeker, pour changer.
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain.
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Dim 6 Avr - 12:05

Houa! C'est pas mal du tout! Ca fait un peu... comment dire... rah, je retrouve plus le mot... Bon, tant pis. Effectivement, ça renforce l'effet de froid... Ca fait bien! cheers

_________________
"[...]
Le Tibre seul, qui vers la mer s'enfuit,

Reste de Rome. O mondaine inconstance !
Ce qui est ferme, est par le temps détruit,
Et ce qui fuit, au temps fait résistance."

Joachim du Bellay, Antiquités, III

Nana <3 Hachi forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alea
Plume confirmée
Plume confirmée


Féminin
Nombre de messages : 1302
Age : 23
Localisation : Quelque part dans un autre univers...
Loisirs : Equitation, musique, lecture...
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, poète et apprentie photographe ^^
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Dim 6 Avr - 12:30

Ouah !!!! Shocked Ca fait super bien !!! Bravo !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mon-univers-imaginaire.skyrock.com
Mooney
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 2771
Age : 21
Localisation : En train de brûler du Musso devant l'Académie Française
Loisirs : Me perdre avec Leïla, interpréter les rêves des gens, deviner les pensées des passants que je croise dans la rue...
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain et Dessinateur
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Dim 6 Avr - 13:00

Les images sont classes. Mais la suppression de l'arrivée du médecin est très... gênante. Mais c'est vrai que laisser le "public" en plan pourrait être pas mal. Peut-être une séquence qui montre la feuille du "psy" vierge à la toute fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diane-a-lu.livejournal.com/
Onerad
Bonne Plume
Bonne Plume


Masculin
Nombre de messages : 375
Age : 26
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, Photographe, Poète
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Dim 6 Avr - 13:34

Merci à vous trois... ^^ Je galère pas mal pour avoir ce rendu, donc je suis content que ça vous plaise.

Je crois qu'il faudrait que je vous mette la version scénarisée qui diffère de la nouvelle, ça vous permettrait de mieux "voir" où je veux en venir. C'est plus clair à mon avis. Je ne laisse pas le public en plus, puisque j'ai prévu de faire un plan sur le jeune homme puis dézoomer lentement jusqu'à ce qu'on se rende compte qu'il n'y a personne à côté de lui. A la limite, je préfère que le spectateur se pose quelques questions, il finira bien par comprendre... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mooney
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 2771
Age : 21
Localisation : En train de brûler du Musso devant l'Académie Française
Loisirs : Me perdre avec Leïla, interpréter les rêves des gens, deviner les pensées des passants que je croise dans la rue...
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain et Dessinateur
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Dim 6 Avr - 14:00

C'est une bonne idée ça, même s'il y a trop d'ambiguïtés possibles. On pourrait croire que c'est un comédien qui s'entraîne... Mais la teinte bleutée fera sûrement comprendre qu'il a bien un problème de santé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diane-a-lu.livejournal.com/
A. N. O'Nyme
Plume habituée
Plume habituée


Féminin
Nombre de messages : 871
Age : 21
Localisation : Très loin de son sens de l'orientation
Loisirs : Se perdre, mais avec quelqu'un
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Etre humain normalement constitué
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Mar 8 Avr - 19:59

D'après les photos, ça va être génial ! Et je le pense vraiment.

Le bleuté donne bien.

Tu pourrais remplacer le médecin par un membre de sa famille qui lui apporte des médicaments, par exemple.

_________________
image de dark-spider
Qui a dit que l'écriture était une névrose ?
Ne guérissons pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
piti-inconnue
Bonne Plume
Bonne Plume


Féminin
Nombre de messages : 268
Age : 25
Localisation : ici, par là, loin
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : photographe, Ecrivain
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Mar 15 Avr - 2:50

et ben que de bonnes idées, j'espère vraiment que ça lui permettra de faire quelque chose de bien, mais surtout qui lui plaira. Bien joué les filles.

j'avais pas vu les images postées, vraiment étranges, mystérieuses, presque dérangeantes [ ? ] froides oui. Je les trouves belles en tout cas. particulièrement la dernière ^^

bon courage pour le montage.

( Moui commentaire qui ne sert à vrai dire à rien, ti peu d'encouragement c'est tout )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wordslave.skyblog.com
Onerad
Bonne Plume
Bonne Plume


Masculin
Nombre de messages : 375
Age : 26
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, Photographe, Poète
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Lun 19 Mai - 19:21

Je ne sais pas si cela vous intéresse mais je vous fais une copie de lettre d'intérêt que j'ai écrite en accompagnement du film... Donc voici:

Synopsis :

Norman, un jeune adolescent, dialogue avec une psychologue nommée Bales. Il semble peu réactif aux questions posées par cette dernière préférant porter toute son attention sur une balle, laissant de ce fait les interrogations du médecin sans réponse. Cette dernière sentant qu’elle n’arrivera à rien tente alors de détendre l’atmosphère puis ne voyant pas de changements commence à hausser la voix. L’adolescent répond alors de manière plus virulente qu’elle ne l’avait prévu. La psychologue semble perdre pied comme prise à son propre piège. C’est maintenant Norman qui pose les questions. Très vite le doute s’installe sur les personnalités de chaque personnage et le rôle réel qu’ils doivent jouer. L’adolescent porte alors le coup de grâce au docteur Bales prétextant qu’il n’existe pas. Il laisse alors sa balle rouler jusqu’à la place à laquelle aurait dû se trouver la psychologue. Elle est vide… Norman, visiblement satisfait, se lève et va se regarder dans une glace. Il se met alors à parler avec la voix du docteur Bales affirmant que lui et cette dernière ne sont qu’un.

Pourquoi : enjeux et intérêt du projet

Ce film est en réalité l’adaptation d’une nouvelle écrite il y a près de deux ans. L’intérêt était donc ici de passer d’une version écrite à une version cinématographique et de voir les problèmes que cela pourrait poser. La nouvelle avait été rédigée à l’époque sous la forme d’un dialogue sans presque aucune autre description que celle de la gestuelle des personnages. En ce sens, j’avais presque un scénario déjà écrit puisque le texte initial avait un côté très théâtral. J’étais principalement intéressé par l’idée d’adaptation dans le sens où il fallait exprimer ce qui était implicite dans la nouvelle par le biais d’images. Mais ce qui passe très bien à l’écrit peut poser problème lors du passage à la vidéo…
Le thème de la schizophrénie m’avait attiré lors de la rédaction d’Entretien avec puisqu’il permettait le développement de deux personnages en confrontation totale alors qu’au final ils ne formaient qu’un seul et unique individu. C’était cette ambigüité sur laquelle j’avais décidé de travailler, c’est-à-dire qu’il fallait définir deux personnalités distinctes, l’une dominante et l’autre plus en retrait et de montrer le passage de l’une à l’autre. Dès le début, la nouvelle était assez ambiguë, le lecteur ne sachant pas trop s’il fallait y voir quelque chose de comique ou quelque chose d’ordre plus horrifique. Je voulais rendre cette idée dans le film, jouer sur les ambigüités et surtout dompter un langage qui n’est pas celui que je pratique habituellement.
Le but de la nouvelle et donc du film était principalement de divertir. Mais ils devaient également amener le lecteur et/ou le spectateur à s’interroger sur la compréhension qu’il pouvait avoir d’une œuvre dans le sens où Entretien avec ne devient compréhensible que lorsque la révélation finale est faite. Ainsi, il y a une sorte de jeu qui se crée amenant le spectateur à se poser des questions et à se rendre compte que sa compréhension dépend en grande partie de la volonté de l’artiste.

Comment : les intentions artistiques et esthétiques

1) Une structure théâtrale :

Le film devait, comme la nouvelle, se présenter sous la forme d’un dialogue assez simple assimilable à une pièce de théâtre. Il fallait donc conserver la règle des trois unités présente dans le théâtre classique c’est-à-dire conserver une unité de lieu, de temps et d’action. Ainsi, et pour des questions pratiques, le tournage eut lieu en intérieur ce qui permettait de définir un espace précis et unique comme l’aurait fait une scène. Pour poursuivre dans la même logique, le personnage n’est en aucun cas narrateur, l’utilisation de la voix off allant à l’encontre des règles théâtrales. De la même manière, le jeu des acteurs devait être emphatique pour être proche de celui employé au théâtre.

2) Un récit linéaire pourtant déconstruit :


La trame est en réalité assez simple et linéaire. En effet, le dialogue formait un crescendo assez classique qui menait au twist final sans trop d’encombres. Mais très vite, la perspective de déconstruire le récit de manière à suivre les pensées du personnage principal s’est avéré être une perspective plus intéressante. De cette manière, le dialogue est entrecoupé d’une chansonnette qui semble en total déconnexion avec le récit. Le but était bien sûr de déstabiliser le spectateur mais aussi d’être au plus près de l’état d’esprit de Norman. Puisque ce dernier est instable, le récit doit l’être également. Un peu à la manière du film Paranoid Park, le court-métrage devait avoir une narration « explosée ». Il fallait en effet que le court-métrage soit en quelque sorte une représentation allégorique de l’état d’esprit du personnage principal, c’est-à-dire une sorte de noyau représentatif de ses divagations. Au départ, les scènes devaient être mélangées mais dans un souci de simplification j’ai limité la déconstruction du récit à peu de chose au point de vue de son déroulement même si cela est nettement plus poussé dans le travail de l’image et de la bande-son.


3) Le traitement de l’image :


Le film a été construit avec l’idée que tout le côté visuel devait être à l’image de Norman. Comme je l’ai brièvement expliqué dans la sous-partie précédente, le court-métrage doit représenter l’état d’esprit du personnage. En ce sens, l’utilisation d’une ambiance bleutée permettait de montrer une certaine dualité. En effet, le bleu a permis de donner à l’ensemble une atmosphère assez froide et pesante, mais faisait également ressortir les contrastes de manière plus forte. En ce sens, le jeu sur les ombres est beaucoup plus important que si le film avait été tourné avec une lumière naturelle.
L’utilisation du flou permet également de rendre compte de la psychologie de Norman. En effet, le film alterne entre des plans nets et des plans floutés. Cette ambivalence permettait de mettre en relief les deux personnalités du personnage. De la même manière, on peut observer qu’au fil du film le flou prend de plus en plus d’importance jusqu’à presque remplacer toutes les images nets. Cela permettait de montrer que Norman prenait le dessus sur son autre personnalité qui semblait plus stable et qui est donc représentée à l’image par des plans nets.
Le retour à un traitement de l’image habituel à la fin du film devait permettre de mettre en lumière « l’apaisement » du personnage puisque ce dernier forme de nouveau un tout avec son autre personnalité ; le court-métrage reprenant de cette manière une courbe plus rationnelle.

4) Le traitement du son :

Le travail sur la bande-son s’aligne en réalité avec celui effectué sur l’image. Premièrement, l’omniprésence de musique me semblait importante pour créer une ambiance pesante. En ce sens, l’utilisation du morceau Henry Plainview de Johnny Greenwood (extrait de la bande-originale de There Will Be Blood) permettait de donner au court-métrage un côté horrifique. La musique fonctionnant avec de nombreux crescendos et decrescendos permettait de suivre en quelque sorte les changements psychologique de Norman. L’utilisation d’une musique totalement décalée pour le retour à la normal de Norman permettait de créer une certaine distance voire ironie par rapport à ce qui se passait à l’écran. Pour la première fois d’ailleurs la musique est diégétique ce semble remettre en quelque sorte les choses à leur place. Au point de vue du traitement du dialogue, la voix de la psychologue fluctue au fil de ce dernier. En effet, elle est parfois lointaine, parasitée ou même virulente alors que la voix de Norman reste constante au film du film. Cela permet de montrer que la psychologue n’est pas clairement définie, qu’elle varie en fonction du comportement de Norman.

5) Le montage :

Le montage du film devait permettre de construire l’éclatement de la personnalité de Norman. Par exemple, la chanson qui vient couper certains dialogues est montée de manière aléatoire et ne retrouve sa vraie construction qu’à la fin du court-métrage. De la même manière, le montage devait créer une sensation de malaise en multipliant les faux raccords sonores et visuels mais aussi en jouant sur le rythme. Le traitement des éléments visuels, sonores et narratifs devait permettre de rendre compte de l’état confusionnel de Norman, un peu comme le fait David Lynch dans son film Mulholland Drive. Il devait y avoir en quelque sorte la définition de deux niveaux : celui de Norman et celui de la psychologue qui au fil et à mesure de l’avancée du court-métrage n’en formeraient plus qu’un.

6) Entretien avec ou l’art du jeu :

La métaphore du jeu est développée tout au long du film. Le dialogue est en réalité une sorte de match de tennis dans lequel les deux parties de la personnalité de Norman se livreraient à un combat pour savoir lequel dominera l’autre. Si l’idée d’affrontement est rendue par la confrontation entre le flou et le net, elle est également très simplement représentée par la balle de Norman. C’est en quelque sorte le seul élément lui permettant de dominer la psychologue. La chanson semble également s’inscrire dans cette logique puisqu’elle rappelle les comptines apprises lorsque nous étions jeunes alors qu’elle est en réalité totalement déconstruite et loin de ces dernières. Quelques clins d’œil sont également observables comme celui fait en l’honneur de l’inoubliable Psychose d’Alfred Hitchcock. Puisque si l’on assemble le nom et le prénom de deux personnalités du personnage principal, on obtient Norman Bales soit le nom porté par Anthony Perkins dans le film. De la même manière, Norman porte un t-shirt aperçu dans le film Elephant. Il est en effet perdu à l’intérieur de sa propre personnalité qui forme une sorte de labyrinthe tout comme le lycée dans le film de Gus Van Sant… .
La métaphore du jeu est également présente à l’intérieur même des dialogues et des relations entre les deux personnalités. Elle est en quelque sorte l’élément constitutif de la trame mais aussi du travail sur l’image et le son.

Conclusion :

Entretien avec se présente donc comme une illustration du conflit interne d’un personnage. Le travail sur l’image, le son, la trame et le montage permet de créer une sorte de malaise ou d’état confusionnel chez le spectateur qui est en réalité en train de plonger à l’intérieur même de la folie d’un adolescent… Après tout, nous sommes un !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onerad
Bonne Plume
Bonne Plume


Masculin
Nombre de messages : 375
Age : 26
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, Photographe, Poète
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Lun 19 Mai - 19:22

Et voici la deuxième partie...

Journal de bord :

Mon projet initial n’était en réalité pas celui de réaliser Entretien avec mais un scénario que j’avais écrit spécialement pour l’option cinéma-audiovisuel. Ce dernier s’avérait nettement plus complexe au point de vue de ses thématiques et de la réalisation envisagée que j’avais écrit spécialement pour l’option. Faute d’acteurs et par manque de temps, je me suis rabattu sur l’adaptation de l’une de mes nouvelles. C’était sûrement très prétentieux de ma part, mais j’attendais avec impatience de voir ce que pourrait donner l’adaptation de l’un de mes écrits avec l’aide du langage cinématographique. Le passage d’un langage écrit à un langage visuel me semblait également être une démarche intéressante. Le temps pressant, la forme scénarisée a été assez expéditive puisque deux jours après son écriture le tournage débutait ce qui me laissai peu de temps pour tout prévoir…
La réalisation du court-métrage a elle aussi été soumise a de fortes contraintes au point du vue du temps. Il fallait en effet tourner l’ensemble des scènes en l’espace d’un weekend alors que rien n’avait été storyboardé. Je savais seulement que je voulais déconstruire le récit et jouer sur les conflits internes à la personnalité de Norman. Je ne suis pas sûr que nous ayons été très efficaces dans le sens où nous avons énormément travaillé sur les plans que nous tournions au point de vue du cadrage, des ombres mais aussi de la couleur « perdant » ainsi de précieuses minutes à chaque changement de plan. A la fin du fameux weekend, tout semblait cependant en boite…

Ayant obtenu l’autorisation de monter le film chez moi, je profitai des vacances de Pâques pour me mettre au travail. Très vite, le résultat me sembla décevant, presque risible. Il y avait de trop nombreux problèmes de raccords et l’interprétation était plutôt mauvaise. Je crois sincèrement avoir essayé d’arranger les choses le mieux possible en multipliant les montages mais sans grand succès.
Au retour des vacances, déçu, je décidai d’abandonner la réalisation de ce film. C’était sans compter sur la détermination de mon professeur de cinéma-audiovisuel qui jugea la première monture « regardable ». J’étais donc obligé de reprendre le projet où je l’avais laissé mais avec l’obligation de monter ce dernier au lycée pour des raisons pratiques évidentes. Il ne restait alors plus que trois semaines pour boucler le film…
Comprenant sûrement mon désespoir, on me laissa de nouveau sortir du matériel pour un weekend. Cela était plutôt inespéré mais me permit de tourner des plans de raccords et de réenregistrer les dialogues qui ne me convenaient pas. Ayant eu le temps de penser mon film de manière plus fine, je pus réellement prendre plaisir à élaborer sa construction et à participer à sa réalisation. Je savais cependant que je n’avais plus le droit à l’erreur et que je n’aurais de toute manière plus l’occasion de sortir du matériel. Le tournage ayant pris fin et s’étant bien déroulé, il fallait maintenant s’attaquer au gros du travail : le montage…

Gardant une expérience plutôt traumatisante de mon premier montage, j’appréhendai réellement le moment où je devrais numériser mes images. Je conjuguai alors toutes mes phrases au conditionnel considérant que tout pouvait être possible : les bonnes et les mauvaises surprises. Mais le temps manquant, je n’eus pas réellement l’occasion de me poser des questions. Il fallait faire les choses vite et de manière efficaces !
Si bien que durant les deux mercredis restants, je passai mon après-midi entier à monter le film. Ce fut en réalité moins difficile que prévu bien que l’acclimatation au logiciel fut longue et assez compliquée. Le travail de montage s’avérait aussi minutieux qu’intéressant puisqu’il me permettait de mettre en forme ce que j’allais finir par appeler de nombreuses heures plus tard « mon premier film »…


Si je devais tirer un bilan de cette expérience, je crois que celle-ci pourrait se résumer en une phrase : réaliser un film rend humble. Je suis en effet satisfait de mon film au regard du manque de temps, de connaissances et de moyens disponibles pour le réaliser et ce, même si ce dernier est loin de ressembler à ce que j’avais imaginé. Je sais très bien que quelques problèmes subsistent au niveau du traitement du son par exemple ou de l’écriture un peu expéditive et j’espère que l’on ne m’y reprendra plus si j’ai de nouveau l’occasion de réaliser un film.
La réalisation d’un film n’est pas forcément une expérience toujours amusante, il y a de nombreuses contraintes à respecter et les difficultés semblent se multiplier au fur et à mesure que le travail avance. Je crois cependant avoir trouvé dans le langage cinématographique un moyen d’expression plus complet encore que celui que me donne l’écriture art auquel je m’adonne depuis de nombreuses années.
J’ai eu la chance dans la réalisation de mon court-métrage d’occuper pratiquement tous les postes possibles et imaginables. Acteurs, réalisateur, preneur de son, scénariste, dialoguiste… j’ai pu m’essayer à tout ou presque. Je crois réellement que cela m’a permis d’avoir une vision plus complète du septième art dont on a souvent tendance à oublier l’envers du décor et toutes les difficultés qui peuvent être liées à ce dernier.
J’espère aujourd’hui que ce court-métrage n’est que le premier d’une longue liste…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. N. O'Nyme
Plume habituée
Plume habituée


Féminin
Nombre de messages : 871
Age : 21
Localisation : Très loin de son sens de l'orientation
Loisirs : Se perdre, mais avec quelqu'un
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Etre humain normalement constitué
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Mar 27 Mai - 21:45

Ouah !

Ca a l'air super ! Dommage qu'on ne puisse pas le voir !

A quand dans les salles ? ^^

_________________
image de dark-spider
Qui a dit que l'écriture était une névrose ?
Ne guérissons pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onerad
Bonne Plume
Bonne Plume


Masculin
Nombre de messages : 375
Age : 26
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain, Photographe, Poète
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Mar 27 Mai - 23:02

Un jour peut-être! ^^ Si je récupère le film, je le mettrais sur dailymotion pour que vous puissiez le voir.

Je passe mon oral jeudi par contre, il faudra penser fort à moi entre 10h00 et 10h30 (ça compte pour le bac, c'est important! =D)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dadadele
Excellente Plume
Excellente Plume


Féminin
Nombre de messages : 1973
Age : 23
Loisirs : ecrire, peindre
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : écrivain
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Mar 27 Mai - 23:15

j'ai pas fini de tous lire xD (en plus bête comme je suis, j'ai commencé à lire en remontant. C'est a dire pargraphe par paragraphe mais à l'envers... visez la débilité lol) je terminerai ma "remontée" demain ou ce soir.

se serait bien de voir le film^^

J'ai déjà plein de personne à qui je dois penser pour ce genre de chose mais pourquoi aps une de plus xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. N. O'Nyme
Plume habituée
Plume habituée


Féminin
Nombre de messages : 871
Age : 21
Localisation : Très loin de son sens de l'orientation
Loisirs : Se perdre, mais avec quelqu'un
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Etre humain normalement constitué
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Mer 28 Mai - 14:50

On pensera à toi pour ton oral ^^

_________________
image de dark-spider
Qui a dit que l'écriture était une névrose ?
Ne guérissons pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa
Plume habituée
Plume habituée


Féminin
Nombre de messages : 691
Age : 20
Localisation : sur ma petite planète (astéroide B612,vous connaissez ?)
Loisirs : équitation , lecture et ordi
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Mer 28 Mai - 15:35

J'y penserais. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snoop
Star des Plumes
Star des Plumes


Féminin
Nombre de messages : 3496
Age : 22
Localisation : En train de m'arracher les cheveux en pensant à tous les livres qu'il faut que je lise/que je veux lire/dont je n'arrive pas à trouver le temps pour les lire.
Loisirs : Geeker, pour changer.
Catégorie (Ecrivain,Poète,Dessinateur,Photographe) : Ecrivain.
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Mer 28 Mai - 17:23

Moi aussi!^^

_________________
"[...]
Le Tibre seul, qui vers la mer s'enfuit,

Reste de Rome. O mondaine inconstance !
Ce qui est ferme, est par le temps détruit,
Et ce qui fuit, au temps fait résistance."

Joachim du Bellay, Antiquités, III

Nana <3 Hachi forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Help, I need somebody... Scénario   Aujourd'hui à 17:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Help, I need somebody... Scénario
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» scénario prise d'osgiliath
» Crée ton scénario N°7 ! [Votez !!^^]
» ébauche de scénario
» Commentaires sur le scénario "La Rampe"
» [Scénario] One Piece

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De l'encre dans les veines :: Ecrivains :: Les oeuvres :: Nouvelles-
Sauter vers: